La Prospérité : « Dossiers Bagayamukwe et assassinats des ‘’prétendus Kabila’’, des précisions de Lambert Mende ! »

Lambert Mende Omalanga, Ministre congolais de la Communication et des médias, lors d’une interview à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse kinoise du mercredi 13 février 2013

La Prospérité consacre sa une à aux précisions livrées par le porte-parole du gouvernement sur l’arrestation de celui qui s’est récemment proclamé chef d’une coalition rebelle au Sud-Kivu, Gustave Bagayamukwe et des personnes qui se présentent comme des membres de la famille de Laurent-Désiré Kabila.

Concernant Gustave Bagayamukwe, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende a déclaré que l’intéressé qui a été transféré de Bukavu à Kinshasa sera « jugé sans complaisance conformément aux lois de la république ». Arrêté dimanche dernier à Uvira, Gustave Bayamukwe était à la tête d’un mouvement qui voulait renverser Joseph Kabila.

S’agissant d’Etienne Kabila Taratibu, Aimée Kabila et Hortense Kabila, Lambert Mende a exprimé, pour une nouvelle fois, la protestation du Gouvernement congolais contre RFI qui a diffusé, selon lui, une information sur « les prétendus assassinats ou menaces d’assassinat d’une flopée de prétendus demi-frères ou demi-sœurs du président de la République ».

Après avoir brossé une biographie sommaire de la famille Kabila pour contredire l’information diffusée sur le média français, Lambert Mende a indiqué que le Gouvernement protestait de « la légèreté de la chaine RFI dont le traitement de l’information a donné une consistance de mauvais aloi à des rumeurs malveillantes et sans fondement ».

Forum des As pour sa part s’attarde sur le dialogue national prôné par Joseph Kabila et qui agite les milieux politiques actuellement en RDC. Faisant une mise au point sur les différentes concertations entamées séparément par le secrétaire général du parti présidentiel, Evariste Boshab et le secrétaire exécutif de la Majorité présidentielle, Aubin Minaku, Lambert Mende a estimé qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat. Les consultations en vue du dialogue national se déroulent normalement, selon lui.

« Evariste Boshab ou Aubin Minaku, là n’est pas le problème. L’un et l’autre font des propositions au chef de l’Etat, initiateur du dialogue», a déclaré le porte-parole du gouvernement mettant ainsi fin, selon Forum des As, à la vraie fausse cacophonie au sein de la Majorité.

Le Potentiel de son côté titre à sa une que « le nivellement par le bas se porte bien en RDC : Matata, le réformateur qui dérange »

Les réformes, pourtant salvatrices, engagées par le Premier ministre, Matata Ponyo Mapon, font mal, constate le confrère. Ces réformes font tellement mal que des officines politiques se mobilisent pour sa mise à mort, croit savoir le quotidien. Un acte qui témoigne de la très forte allergie des Congolais à la réussite. Le seul péché de Matata, selon Le Potentiel, est d’aligner de succès là où les autres n’ont laissé que des plumes. Au registre de ces succès enregistrés depuis neuf mois, le journal cite notamment la stabilisation des prix, la consolidation de la croissance économique et de bonnes réserves de change.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner