Le Potentiel : «Concertation nationale : CSC/Mahagi propose la médiation d’Abdou Diouf»

Abdou Diouf, secrétaire général de l’OIF le 14/10/2012 au palais du peuple à Kinshasa, lors de la conférence de presse marquant la clôture du 14ème sommet de la francophonie. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse du vendredi 15 mars 2013

Le Potentiel informe que la plateforme d’ONG et d’ASBL membres de la société civile de Mahagi (Province Orientale), et le Collectif  « Sauvons le Congo-Kinshasa » recommande aux organisateurs de la Concertation nationale en gestation la médiation du secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) Abdou Diouf, « pour son efficacité ».

« Le médiateur neutre capable d’aider les Congolais est le Secrétaire général de l’OIF, Monsieur Abdou Diouf pour son efficacité dans la direction d’une grande organisation internationale, pour avoir rendu possible la tenue du sommet de la francophonie pendant les moments les plus difficiles de la vie sociale, économique et politique en RDC », explique le Collectif « Sauvons le Congo-Kinshasa », dans un communiqué parvenu au Potentiel.

Ces ONG estiment que les concertations ne peuvent réussir que si elles sont inclusives.

Forum des As de son côté se tourne vers les pourparlers de Kampala et titre: « Le M23 exige l’examen du volet politique et sécuritaire avant tout accord »

Contrairement aux informations diffusées tout au long de cette semaine, il n’y aura pas de signature d’Accord de paix vendredi 15 mars à Kampala (Ouganda) entre le gouvernement congolais et une faction des rebelles pro-rwandais du M23, en l’occurrence celle de Sultani Makenga, note Forum des As.

Le président du M23 aile Makenga, Bertrand Bisimwa soutient qu’il n’y aura aucune signature d’accord en ce jour dans la mesure où le médiateur le président ougandais Yoweri Museveni ne les a pas saisis pour ce faire. La signature n’est donc pas encore  à l’ordre du jour.

Par ailleurs, Bertrant Bisimwa ne s’est pas empêché de faire monter les enchères en rappelant qu’il y a encore deux volets de l’ordre du jour de ces négociations qui n’ont pas encore été examinés. Il s’agit des questions sociopolitiques et sécuritaires, poursuit le quotidien.

Or Forum des As rappelle la position du gouvernement à ce sujet. Il pense que le M23 devrait faire ses propositions qu’il considérerait comme étant sa contribution sur ces matières qui ne font pas l’objet de l’accord signé en son temps avec le CNDP, le géniteur du M23. A Kinshasa, on est convaincu que les pourparlers de Kampala ont été soldées dans la mesure où le volet qui concerne la réévaluation de l’accord du 23 mars 2009, base de la mutinerie des anciens rebelles du CNDP devenus M23, avait déjà été épuisée et un PV de constat a été signé entre les deux parties sous l’égide du Médiateur ougandais, explique le journal.

Comme on le voit, le dialogue des sourds se poursuit à Kampala où chaque partie campe sur ses positions et sa lecture des faits qui est diamétralement opposée à l’autre, conclut Forum des As.

Le Phare titre : « PNUD : IDH 2013, la RDC 186e sur 186 Etats »

Le journal rapporte que le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a publié jeudi 14 mars le classement de l’Indice de Développement Humain 2013. La RDC occupe effectivement, pour la deuxième fois consécutive, la dernière place, soit 186è sur 186 pays, au même titre que le Niger. Et les Congolais n’en sont pas du tout surpris, selon le journal.

Le Phare explique que ces statistiques découlent de l’observation de plusieurs paramètres, notamment l’éducation, l’intégration sociale, les flux commerciaux internationaux des biens et services, l’innovation et la technologie, l’environnement et l’évolution de la population.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner