La Prospérité : « Runiga en fuite, Bosco Ntangada recherché ! »

Le pasteur Jean-Marie Runiga, chf politique du M23. AFP PHOTO / Junior D.Kannah

 Revue de presse du lundi 18 mars 2013 

La Prospérité titre sur ce qu’elle qualifie de nouveau coup de théâtre au M23. Le journal note que les derniers affrontements armés entre les deux factions du M23 ont finalement poussé Jean-Marie Runiga à son dernier retranchement. Les combats fratricides qui ont eu lieu à Kibumba se sont soldés par sa fuite au Rwanda, rapporte le quotidien.
La Prospérité reprend ainsi une information confirmée samedi dernier par la ministre rwandaise des Affaires étrangères. Six cents éléments ont traversé la frontière rwandaise, le samedi matin, et se sont réfugiés dans une localité située à une trentaine de kilomètres, au Nord de Gisenyi, en terre rwandaise. Ces rebelles, essentiellement composés des leaders du M23 à tendance « Runiga », ont affirmé s’être repliés au Rwanda, pour apporter des soins à quelque 150 blessés qu’ils ont ramenés de Kibumba, théâtre des derniers combats, indique La Prospérité.
La Prospérité fait remarquer que Bosco Ntaganda ne fait pas partie du lot de ceux qui se sont réfugiés à Kigali. Il aurait trouvé refuge dans le parc de Virunga avec ses escortes et chercherait, selon les sources de La Prospérité à se rendre dans le territoire de Masisi, en contournant le volcan Nyiragongo.
Plus tranchant sur le même sujet, Le Potentiel affirme que les masques tombent et titre : « Runiga et Ntaganda au Rwanda, Kigali confirme son agenda ».
Le Potentiel constate que l’ex-colonel Makenga reste désormais le seul maître à bord du M23. Runiga et Ntangada rejoignent dans leur exil doré, des compagnons de fortune, notamment Jules Mutebusi et Laurent Nkunda.
Le journal affirme que le modus operandi confirme que Kigali est loin de se départir de son agenda hégémonique sur la RDC. Toutes les créations de Kigali ont l’obligation de rentrer à la maison pour rebondir par après, ajoute le journal.
En véritable metteur en scène, Kigali a organisé un voyage de presse pour montrer comment il procédait au désarmement des rebelles congolais ayant trouvé refuge au Rwanda. Serait-ce un tapage médiatique destiné à faire passer la carte de la transparence ?, s’interroge Le Potentiel.
Sur un autre sujet, dans deux articles, Forum des As revient sur l’ouverture de la session ordinaire de mars 2013 dans les deux chambres du parlement. A la une, il titre : « Aubin Minaku rejette toute idée de prime de guerre », allusion fait aux discussions en cours à Kampala entre le gouvernement et les rebelles du M23.
« … Il n’y aura pas de primes de guerre en RDC, car le pouvoir appartient au peuple, souverain primaire, qui l’exerce par voie de représentation “, a déclaré Aubin Minaku dont les propos ont été repris par Forum des As. Le président de la chambre basse du parlement congolais a cependant salué la conclusion de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région, signé à Addis-Abeba le 24 février 2013.
Dans un autre article, Forum des As titre : « Entreprises du portefeuille : Kengo dénonce la pérennisation du régime d’intérim ».
Dans son allocution de la rentrée parlementaire de marst, Kengo Wa Dondo a dénoncé le système des mandataires qui dirigent les entreprises à titre d’intérimaires depuis plusieurs années, alors que la réforme initiée par le Gouvernement, en son temps, a conduit au vote de sept lois en 2008.
Mais le président du Sénat, Léon Kengo wa Dondo, a salué l’évolution favorable de l’économie congolaise où les indicateurs étaient au beau fixe en 2012 par rapport à 2011, indique le quotidien. Bien que ces résultats soient encourageants souligne le journal, Kengo estime que les problèmes demeurent notamment dans le développement des infrastructures et celui de la gestion des entreprises du portefeuille.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner