La prospérité: « Conclave : Vital Kamerhe met l’opposition en alerte ! »

Vital Kamerhe, président du parti Union nationale pour le Congo en février 2010 à Bruxelles.

 Revue de presse du lundi 8 juillet 2013 

La Prospérité place à sa une l’appel de Vital Kamerhe à l’opposition réunie en conclave depuis le samedi 6 juillet à Kinshasa pour harmoniser les vues de ses membres avant d’aller aux concertations nationales.

A ce sujet, le quotidien indique que Vital Kamerhe exhorte les opposants à se débarrasser du vieux démon qui les a toujours hantés à l’occasion de ce genre de rencontre, à savoir : les agendas personnels, les calculs politiciens, le partage du pouvoir, les transitions politiques sans fin.

« Pour l’UNC, les assises du présent conclave doivent viser prioritairement les intérêts du peuple congolais », avait rappelé ce leader politique renseigne La Prospérité.

Pour ce journal, il y a lieu de retenir que l’opposition a fait une contre-proposition au pouvoir dans sa déclaration du 1er juillet 2013 et cite quelques corrections qui doivent être apportées à l’ordonnance convoquant les concertations. Vital Kamerhe a demandé que ce dialogue inclusif se tienne sous les auspices de l’Envoyée spéciale et du représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, avec une facilitation neutre, africaine de préférence comme préconisé, selon lui, dans l’accord-cadre d’Addis-Abeba.

Le Potentiel titre à ce sujet : « Denis Sassou consulté »

Le quotidien révèle que le président de l’Assemblée nationale à effectuer la semaine dernière le déplacement de Brazzaville. Selon des sources contactées par la rédaction du Potentiel, c’est en sa qualité de membre du présidium que le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku aurait pris l’initiative de recourir aux bons offices du président Denis Sassou Nguesso afin d’aplanir les divergences entre sa famille politique et l’opposition. Des divergences qui risqueraient de porter un coup dur à la tenue effective de ces assises nationales.

Le Potentiel explique que le gouvernement n’ayant pas impliqué directement Mary Robinson, il s’avérait nécessaire qu’une autre personnalité politique étrangère puisse rassurer tout le monde, particulièrement l’opposition qui redoute que la majorité au pouvoir ne lui joue à nouveau un mauvais tour. Le président congolais est réputé jouir de la considération de toutes les parties en présence.

Sur un tout autre sujet, L’Avenir titre : « Evaluation à mi-parcours. Matata, bilan élogieux ».

Six mois après le début de l’année 2013, le Premier ministre Matata Ponyo s’est livré le week-end dernier à une évaluation à mi-parcours de l’action de son gouvernement.

Matata Ponyo a étalé un bilan élogieux qui démontre les efforts fournis dans différents secteurs. Mais, L’Avenir note que ce bilan était essentiellement économique.

Le premier ministre a fait savoir, en effet, que l’aide au développement est en décélération et les taux d’inflation mondiaux sont dans les limites acceptables, soit 2% pour les pays développés et 3,4% pour les pays en développement.

Il ajoute que la RDC été citée parmi les dix premières économies africaines avec un taux de croissance le plus élevé. Pour les spécialistes internationaux, la croissance est estimée à 8,8%, pendant que le FMI table sur 8,3%. Quant au gouvernement, il table sur 8,2%. Ce taux de croissance est réalisé en dépit de la guerre à l’Est qui absorbe des ressources importantes, signale le journal.

«Le Matata social se signale : plus de 6 000 emplois créés au premier semestre 2013», informe pour sa part Forum des As.
Selon le journal, c’est un Matata avec une gibecière pleine de chiffres sur le front du social qui a rendu compte, via la presse, de sa gestion de six premiers mois de 2013.

Outre tous ces emplois créés, Matata Ponyo attend aussi voir la création incessamment de plus ou moins 3 500 emplois, des retombées de Transco. Cette société de transport en commun verra son parc automobile atteindre cinq cents bus d’ici à la fin de l’année, a confié le Premier ministre. En ce qui concerne le transport, l’exécutif ambitionne d’ailleurs de faire en sorte qu’il soit encore possible de circuler sur tout le pays d’ici à l’horizon 2014.

Le chef du gouvernement a aussi indiqué que concernant l’éducation, cent millions de dollars américains ont été mis à la disposition du ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel pour construire et réhabiliter mille écoles à travers tout le territoire national, en 12 mois. Déjà, 238 écoles sont en chantier. Et le pays s’est lancé le défi d’équiper mille centres de santé et deux cents hôpitaux à travers le pays. Pour ce programme, le gouvernement Matata a mobilisé 80 millions de dollars américains, note Forum des As.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (178)
Ebola (59)
FARDC (53)
Beni (36)
Kinshasa (35)
Monusco (31)
Ceni (31)
FCC (28)
Sécurité (26)
Yumbi (25)
élection (25)
Unpc (24)
Corruption (23)
Linafoot (22)
Caf (21)
Mazembe (21)