La Prospérité : «Concertations nationales, rendez-vous confirmé en août !»

Joseph Kabila lors de son discours d’investiture le 20/12/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ John Bompengo

Revue de presse du mercredi 30 juillet 2013

Rapportant les propos du ministre congolais des Affaires étrangères au conseil de sécurité de l’ONU jeudi dernier, La Prospérité annonce que les concertations nationales convoquées par le président Kabila débuteront au mois d’août.

Des spéculateurs soutiennent même, d’après la consœur, que le Chef de l’Etat signera cette semaine une ordonnance relative à ces concertations. Pour certains analystes, poursuit le tabloïd, dépassé le mois d’août, lesdites concertations seraient hypothétiques eu égard à la rentrée parlementaire de septembre et selon que les présidents de deux Chambres sont désignés pour en assurer la modération.

A propos des concertations, Forum des As annonce que le cahier des charges de la Synergie de la société civile est déjà prêt. « Elle exige que soit revu à la hausse, le quota de la Société civile, soit 60% des participants tout en tenant compte des compatriotes de la société civile en provenance des provinces. La synergie interpelle aussi le gouvernement  de la RDC de respecter la Constitution et les lois de la république sur les organisations de la société  civile », rapporte le quotidien.

L’Association africaine pour la défense des droits de l’homme (Asadho) fait partie de cette synergie, indique Le Potentiel. Jean-Claude Katende, le président de cette ONG a affirmé que son organisation s’oppose à une éventuelle révision constitutionnelle, principalement, de l’article 220 parce que « le respect de cet article, va permettre à ce que les acquis de la démocratie que nous avons porté jusqu’aujourd’hui soit consolidée. Mais aussi, pour l’opportunité à l’alternance au pouvoir », a souligné Jean-Claude Katende.

« Les FARDC en mesure de reconquérir Rutshuru », annonce par ailleurs Forum des As.

« La semaine qui vient de s’écouler s’est terminée sur une note très flatteuse pour les FARDC, l’armée congolaise longtemps demeurée l’objet de risée de partout. La déconfiture honteuse qu’elle a imposée au M23 soutenus par les troupes rwandaises fait qu’on le tient désormais en haute estime partout à travers le monde », estime le quotidien.

Le dernier haut fait de guerre en date, avance le quotidien, est le pilonnage du camp-commando de Rumangabo, à 50 km de Goma, une forteresse imprenable du M23 avec la plus importante poudrière qui contenait l’armement lourd. « Il s’agit d’une véritable base militaire où les officiers rwandais venaient souvent tenir des réunions de stratégie opérationnelle avec le M23 », explique Forum des As.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner