L’Avenir: «Sommet de Kampala, échec et mât. Robinson pour une sortie honorable de Kagame»

Ci-devant de gauche à droite, les présidents Joseph Kabila, Denis Sassou Nguesso et Paul Kagame lors de la signature de l’accord-cadre sur la paix dans l’Est de la RDC, 24 février 2013 à Addis-Abeba. Ph. Engumba.

Revue de presse du jeudi 5 septembre 2013. Le journal l’Avenir s’intéresse au sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Conférence internationale pour la région des Grands lacs (CIRGL) qui s’ouvre jeudi 5 septembre à Kampala, en Ouganda. Le quotidien titre en sa manchette: «Sommet de Kampala, échec et mât. Robinson pour une sortie honorable de Kagame…”

Le tabloïd indique qu’à travers ces assises, l’envoyée spéciale du secrétaire général de l’Onu dans les Grands lacs veut tout simplement chercher une sortie honorable pour Paul Kagame, coincé par toute la communauté internationale à cause de son soutien avéré aux rebelles du M23.

L’Avenir indique qu’en prônant la solution politique dans la crise de l’Est de la RDC, Mary Robinson contredit la déclaration du Conseil de sécurité du 28 août dernier, qui exige aux rebelles du M23 et à d’autres groupes armés de mettre fin à toutes les formes de violence et activités déstabilisatrices et que leurs combattants soient démobilisés.

Le Potentiel, qui reste sur le même sujet, renseigne que: «Mary Robinson promet de dire toute vérité à Kagame». Le journal affirme que l’envoyée spéciale des Nations unies a exprimé la volonté manifeste de la communauté internationale de mettre un terme à la crise qui secoue la partie Est de la RDC.

Selon le tabloïd, Mary Robinson promet, à Kampala, de ne plus user de la langue de bois envers le président Paul Kagame, accusé de déstabiliser l’Est de la RDC.

Le journal Forum des As ne change pas de chapitre et parle des retombées des contacts de Mary Robinson à Kinshasa et titre: «La communauté internationale en colère contre le M23».

Selon le quotidien, la communauté internationale est très engagée pour le retour d’une paix durable dans la partie Est de la RDC, en proie à l’insécurité depuis deux décennies.

C’est ainsi que le quotidien relève que le sommet de Kampala est une tribune des vérités! A Kinshasa, Mary Robinson s’est dite ahurie de récentes atrocités dans la capitale provinciale du Nord-Kivu et elle n’a pas manqué de mots pour saluer les efforts consentis par les Forces armées de la RDC, indique Forum des As.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner