L’Avenir : «Hier à Windhoek, Joseph Kabila a pris part à la Troïka de la défense de la SADC»

Joseph Kabila, président de la RDC, en 2010

 Revue de presse du jeudi 12 septembre 2013 

L’Avenir rapporte que le dossier de la République démocratique du Congo était à l’ordre du jour du sommet de la Troïka de la Communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC) qui s’est tenu mercredi 11 septembre à Windhoek (Namibie). Les questions en rapport avec la situation sécuritaire et humanitaire dans la partie Est de la RDC où l’armée appuyée par les Forces de la Monusco mène une offensive contre les forces négatives et les rebelles du M23, sont au centre de cette rencontre.

Aussitôt arrivé à son Hôtel, le président Joseph Kabila a reçu en tête-à-tête, son homologue et hôte namibien, le Président Hifikepunye Pohamba dont le pays assure la présidence de l’organe de sécurité de la SADC, affirme le journal.

Le président namibien a déploré les attaques des rebelles du M23 appuyés par le Rwanda sur Goma, et qui ont causé la mort d’un officier supérieur de l’ONU attaché à la Brigade d’intervention et blessé des officiers militaires de l’ONU, indique le journal. L’hôte de cette rencontre a par ailleurs encouragé la reprise des pourparlers de Kampala telle qu’exigée par le 7ème sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de Gouvernement de la CIRGL

Au sujet de ces négociations entre le M23 et le gouvernement, Le Potentiel titre : « Surprise à Kampala : négociations à huis clos »

Le Potentiel note que la facilitation ougandaise aux  négociations de Kampala, qui ont officiellement repris depuis le mardi 10 septembre, vient de créer la surprise en décrétant le huis clos.

Le journal se demande pourquoi la facilitation évite d’associer la presse à un forum qui débat d’une question de grande portée pour l’avenir de la RDC et des Grands Lacs.

Le ministre de la Défense, Crispus Kiyonga, s’est défendu en laissant entendre que « trop se confier à la presse nuirait à l’efficacité » de ces discussions, note le journal.

Le quotidien revient tout de même sur le communiqué du bureau du facilitateur, seule information parvenue aux journalistes, à l’issue de la séance d’ouverture.

Dans ce même document, Crispus Kiyonga a déclaré que : «les deux parties se sont convenues sur l’état de mise en œuvre de l’accord de paix signé entre le gouvernement de la RDC et le CNDP datant du 23 mars 2009. Il a été constaté que 65% des dispositions de l’accord avaient été soit entièrement ou partiellement exécutés tandis que 35% n’avaient pas été mis en œuvre. Les deux parties ont exprimé leur détermination à mettre en œuvre le reste des dispositions de l’accord», note le journal.

La Prospérité, de son côté parle économie et titre en une : « Affaire de la cote Moody’s: RDC, les vérités de Patrice Kitebi ! »

Le journal revient sur les explication que Patrice Kitebi, ministre délégué aux Finances a livré à la presse mercredi dans la soirée sur la dernière note de la dette  attribuée à la RDC par  Moody’s, une des trois agences de renommée internationale en matière d’évaluation de  risque de détention d’actif financier.

Le ministre a affirmé que la note attribuée à la RDC par Moody’s est B3 stable. Il dit, par ailleurs, que la meilleure note disponible à cette agence est Aaa qui signifie simplement que les perspectives de remboursement sont excellentes. Et que la pire note est C qui veut dire que l’emprunteur est en situation de défaut de paiement, écrit le journal.

Cette note s’explique, s’il faut tenir compte de l’économie congolaise devenue fragile, en dépit de son potentiel de croissance très important, par  sa grande précarité institutionnelle, même s’il y a des perspectives d’amélioration assez sérieuses en raison de réformes en cours de réalisation, souligne le quotidien.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner