Forum des As : « Après le schéma «1+4», la formule «1+2» déjà en chantier ! »

Des membres du présidium des concertations nationales posant avec le chef de l’Etat Joseph Kabila le 7/09/2013 à Kinshasa, lors de l’ouverture de concertations nationales. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

 Revue de presse du lundi 23 septembre 2013 

Forum des As s’intéresse au Concertations nationales et au partage de pouvoir qui pourrait d’en découler dans cet article : « Après le schéma «1+4», la formule «1+2» déjà en chantier ! ».

Le quotidien a repris les inquiétudes de la «Coalition pour le vrai dialogue». Selon cette coalition, ce schéma comprendrait un président de la République et deux vice-présidents.

D’après les signataires du document, ce schéma répondrait au besoin d’instaurer une nouvelle transition en RDC.

Plus tranchant, La République confirme que « Les concertateurs proposent le schéma 1+2 »

Le quotidien précise qu’au groupe thématique « Bonne gouvernance »,  les discussions se corsent sur l’architecture politique à imprimer à la République à l’issue des concertations nationales. Les cogitations convoquées par le Chef de l’Etat se refermeront sur la remise en cause des institutions actuellement en place, singulièrement le gouvernement national, affirme la République.

L’Avenir pour sa part rapporte à sa une que les FARDC « très motivées et déterminées à restaurer l’autorité de l’Etat dans la région de Lubero (Nord-Kivu) » ont chassé les miliciens des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) dans quatre villages : Lusi, Vuvati, Buhenge et Kataro,  grâce au déploiement des unités du 1003è régiment.

La nouvelle a été rendue publique dans un communiqué du gouvernement de la République, signé par le ministre Lambert Mende, note le quotidien.

Selon ce communiqué, c’est à la date du 18 septembre 2013 que ces villages sont passés sous le contrôle des FARDC. Et les opérations lancées dans cette partie de la province du Nord-Kivu se poursuivent, malgré l’engagement des forces loyalistes sur d’autres fronts entretenus notamment par les forces négatives du M23 « à la solde du Rwanda ».

L’Avenir soutient que le gouvernement de la République demeure résolument engagé à mettre fin à la présence des FDLR sur le sol congolais. C’est une manière de démentir formellement les allégations et les spéculations de certaines autorités Rwandaises tendant qui parlent d’une collaboration entre les forces gouvernementales congolaises et les miliciens rwandais, commente le quotidien.

La Prospérité parle de la réunification du pays par voie routière à sa une et titre « RDC : Matata prépare une grande surprise ! ».

Peu importe les élucubrations des groupes armés et la tentative « méphistophélique de démembrement du pays orchestrée par le Rwanda, via le mouvement du 23 mars (M23) », la révolution de la modernité est en marche, affirme le quotidien.

Le journal fait savoir que le Premier ministre s’est entretenu avec le ministre des Infrastructures, travaux publics et reconstruction (ITPR), Fridolin Kasweshi ainsi qu’avec le directeur général de l’Office des  routes pour évaluer le degré d’avancement des travaux sur terrain.

Fridolin Kasweshi qui s’est confié à la presse à la fin de la réunion d’évaluation a déclaré que ce gigantesque projet coûtera trente-deux milliards de Francs congolais (plus de 35 000 000 $US ) à la République, un montant qui dépasse largement les investissements réalisés durant les deux dernières décennies dans ce secteur. Il a ajouté que sur un programme initialement défini de 10.500 km de routes, 4.500 km ont été réalisés, soit plus de 40 %.

Le ministre des ITPR a assuré que le gouvernement vise atteindre 80 % de ses objectifs d’ici à la fin de l’exercice 2013, a souligné La Prospérité.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner