La Prospérité : «Après la chute du M23: FDLR et consorts sont en danger!»

Des rebelles des FDLR (Forces démocratiques pour la libération du Rwanda) dans la forêt de Pinga dans l’Est de la RDC le 06/02/2009. Radiookapi.net

Revue de presse du 7 novembre

La Prospérité annonce en manchette qu’: «Après la chute du M23: FDLR et consorts sont en danger ! ». Le journal rappelle que Kabila leur en avait déjà lancé une mise en garde, le 30 octobre dernier, lors de sa dernière sortie télévisée axée sur la chute de Bunagana. Mercredi encore, souligne le quotidien, Martin Kobler y est revenu. Cette fois-ci, le patron de la Monusco, arrivé à Goma, lance un avertissement sévère aux FDLR, ADF-Nalu, FNL burundais, LRA et consorts. Décidément,  constate le tabloïd, la suite de la contre-offensive militaire s’annonce très décisive dans l’Est de la RDC.

C’est ainsi que Forum des As renseigne qu’ «après la dissolution du M23: la Monusco invite tous les forces négatives à déposer les armes » Le Potentiel, se fait à ce sujet écho despropos du chef de la Monusco Martin Kobler: « Nous devons mettre fin à la guerre … »

Par ailleurs, le quotidien Forum des As met en garde: «Avec la perspective de l’intégration de certains éléments du M23 dans les FARDC et l’appareil d’Etat, gare au syndrome CNDP ! ».  Selon le journal, pour éviter la répétition de l’histoire du CNDP, le schéma du Tanzanien Kikwete préconisant un dialogue interne au Rwanda et en Ouganda doit être pris au sérieux. La cohésion nationale en RDC est plus qu’un idéal, c’est un impératif qui n’admet pas de parjures, martèle le tabloïd.

Par ailleurs, La Référence Plus relève: «La prise de Chanzu livre ses secrets, découverte de 300 tonnes de munitions du M23». Entre-temps, Le Potentiel indique que près de 6 500 Congolais se sont réfugiés en Ouganda à la suite des combats entre les FARDC et le M23.

Par ailleurs, L’Avenir titre: « Après la défaite du M23. Human Rights Watch enfonce le clou ». Le M23 a reconnu sa défaite le mardi dernier ; « ce qui marque apparemment la fin des attaques dévastatrices contre des civils, menées en RDC par ce groupe armé soutenu par le Rwanda.  Il s’agit d’un grand pas en avant, mais le processus pour traduire en justice les auteurs des crimes commis par tous les camps dans le cadre de ce conflit complexe ne fait que commencer », écrit le quotidien.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner