La République: « Joseph Kabila réaménage la Police nationale congolaise »

Cérémonie d’échange des voeux entre le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise Le Général Charles BISENGIMANA et les policiers (Kinshasa/RDC), Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Revue de presse kinoise du lundi 30 décembre 2013

Plusieurs journaux parus ce lundi reviennent sur les nominations des responsables de la police.

La République parle d’un réaménagement dans les forces de maintien de l’ordre. Le journal indique que Charles Bisengimana est confirmé à son poste de Commissaire général de la Police nationale. Poste qu’il occupe depuis 2010 à la suite de la suspension du général John Numbi, mis en cause dans l’assassinat des activistes des droits de l’homme, Floribert Chebeya et Fidèle Bazana de ” La Voix des sans voix “.

Pour sa part, souligne le quotidien, le général Raüs Chalwe quitte la tête de la police au Bas-Congo, pour seconder M. Bisengimana en prenant la responsabilité de l’administration et de la sécurité publique au sein de la police nationale.

La République rapporte que le général Célestin Kanyama est le nouveau chef de la police pour la ville de Kinshasa.

La capitale congolaise accueille des éléments bien en vedette dans l’opinion publique, commente le journal qui cite notamment Elvis, officier de police populaire dans le district de la Tshangu où la population a toujours salué ses actions sur le terrain de la lutte contre la criminalité.

Pour la Tempête des Tropiques, Joseph Kabila limoge Numbi et confirme Bisengimana par ces nouvelles nominations.

Le journal indique qu’en donnant les commandements de la police de la ville de Kinshasa à Célestin Kanyama, Joseph Kabila donne un signal fort pour combattre la criminalité et le phénomène Kuluna dans la capitale.  

La Prospérité publie pour ses lecteurs toutes les ordonnances portant nomination des responsables de la police.

Pour sa part, le Potentiel s’intéresse aux difficultés que connaît la Snel pour desservir l’électricité à tous ces abonnés.

Transformée en société commerciale, la Société nationale d’électricité peine à prendre ses marques, écrit le journal faisant état des combines et des stratagèmes de corruption dans la société qui relègue au second plan la desserte en électricité.

Le mal est profond au point que cela n’émeut personne, commente le quotidien.

Le Potentiel regrette qu’en cette fin d’année 2013, la Snel ait étalé au grand jour son incapacité à offrir un service de qualité à ses abonnés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner