La Prospérité : «Mamadou est mort, mais Mamadou reste vivant…»

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku recevant les explications du colonel Mamadou Ndala, commandant des opérations militaires des FARDC contre le M23, samedi 26 octobre 2013 à Kibumba.

Revue de la presse du lundi 6 janvier 2014

La presse congolaise est encore sous le choc de l’assassinat du colonel Mamadou Ndala survenu jeudi 2 janvier à Beni, dans le Nord-Kivu.

Le quotidien du groupe L’Avenir annonce que le corps de l’officier supérieur des Forces armées de la RDC (FARDC), «le brave colonel Mamadou Ndala, mort alors qu’il était en plein service dans le territoire de Béni», sera inhumé ce lundi 6 janvier.

«Mamadou est mort, mais Mamadou reste vivant dans la mémoire du peuple congolais au regard du prestigieux travail accompli efficacement en respectant les lignes directrices de son commandant suprême, Joseph Kabila Kabange, chef de l’Etat», écrit le journal.

Sur la même lancée, Le Potentiel titre : Attaques du 30 décembre et mort de Mamadou Ndala : la RDC pleure ses vaillants soldats.

Selon le journal, «dix dignes fils de la RDC, tombés sur le champ d’honneur à la suite des événements du 30 décembre 2013, et le colonel Mamadou Ndala, mort au front dans la province du Nord-Kivu, ont été honorés par toute la nation congolaise dimanche au camp Kokolo de Kinshasa».

Citant un général des FARDC ayant requis l’anonymat, Le Potentiel renseigne que ces défunts militaires recevront, à titre posthume, des titres honorifiques au cours des cérémoniales prévues ce lundi au camp Kokolo.

La Prospérité, pour sa part, relève, dans les derniers hommages rendus au colonel Mamadou Ndala, le témoignage de Lambert Mende, ministre des médias et de l’initiation à la nouvelle citoyenneté.

Au cours d’un entretien entre les deux hommes, le Colonel Mamadou Ndala affirmait ironiquement au ministre Mende : «Excellence, je vais un jour vous adresser une requête pour me faire figurer sur la liste de vos agents chargés de promouvoir la nouvelle citoyenneté », rapporte le quotidien.

Le jeune officier supérieur aurait exprimé son admiration à Lambert Mende pour le travail de «réarmement moral» entrepris par le ministère.

Sous un autre chapitre, Le Potentiel rapporte que des députés nationaux recommandent la création d’un cadre permanent de concertation entre les groupements impliqués dans les conflits ethniques dans le district du Sud-Ubangi, dans la province de l’Equateur.

Dans des propos recueillis par radiookapi.net, affirme le journal, le chef de la délégation parlementaire, Nicolas Akpanza, demande aussi au gouvernement de sensibiliser les autorités locales et provinciales de ce district sur la gestion rationnelle des entités territoriales décentralisées et des territoires déconcentrés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner