Forum des As : « Comme au bon vieux temps, Mosengwo revient »

Cardinal Laurent Mosengwo Pasinya. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse du lundi 14 juillet 2014

Forum des As se penche longuement ce lundi sur le positionnement politique du Cardinal Mosengwo et « revisite le versant politique de l’homme ».

Au moment où le débat sur la constitution et les élections de 2016 mobilise bien des énergies dans la classe politique congolaise, le journal fait remarquer que s’ouvre « une semaine de sensibilisation des intellectuels sur la Constitution et les élections ». Une initiative du Cardinal Mosengwo, Archevêque de Kinshasa.

« Ce cadre de réflexion échappera-t-il à l’activisme politicien ambiant ? », s’interroge le quotidien qui y trouve une occasion pour revenir sur le parcours politique de cet homme d’Eglise.

Forum des As revient sur les relations entre l’Archevêque de Kinshasa et le chef de l’Etat congolais. Pour le quotidien, la dernière déclaration des évêques membres de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) est la première étape d’un corps à corps sans merci entre le taciturne président congolais et le cardinal.

Depuis le premier mandat de Joseph Kabila, écrit le journal, Monsengwo, avait pris la tête des activistes anti Kabila au sein de la hiérarchie catholique en décrétant la mobilisation contre un projet de révision de la constitution proposée par la Majorité et consistant à passer de deux à un seul tour de l’élection présidentielle pour des raisons sécuritaires et budgétaires.

« Un président de la République qui serait élu avec 25 % de voix ne serait pas légitime » répétait-il à ses interlocuteurs médusés.

Forum des As revient enfin sur ce qu’il considère comme « une nouvelle estocade » : l’organisation d’une « semaine » de sensibilisation des intellectuels sur la constitution et les élections » dans la semaine du 13 au 20 juillet.

Ni les experts politiquement neutres, ni ceux proches de la Majorité présidentielle n’y ont été invités. Les animateurs de ce forum, les professeurs Kalele et Ndjoli, sont tous de l’opposition, fait remarquer le journal.

Elections et constitution à la une de La Prospérité. Le journal consacre sa une sur la dernière initiative de l’opposant Lisanga Bonganga qui vient de créer, avec d’autres Opposants,  un Front dit Populaire contre la révision Constitutionnelle et pour les élections crédibles en RDC.

L’objectif, à en croire les ténors de ce nouveau né dans l’arène politique, c’est de barrer la route à la révision constitutionnelle.

En guise d’entame de ses activités, cette nouvelle plateforme compte aller à la rencontre de la population, pour démontrer que l’actuel Sénat, élu depuis 2006, et l’Assemblée nationale, en place depuis 2011, n’ont pas le pouvoir de réviser une Constitution.

L’Avenir s’intéresse, pour sa part, à la question de la démobilisation des ex-combattants dans l’Est de la RDC.

Un plan qui vise à mettre fin à la quarantaine de groupes armés qui pullulent depuis plusieurs années dans l’Est du pays a été présenté le vendredi dernier par le Gouvernement, révèle le journal.

La RDC a besoin de 85 millions de dollars pour financer la démobilisation et la réinsertion des ex-combattants.

Pour la RDC, commente L’Avenir, c’est donc une nouvelle tentative pour sortir du cycle infernal que connaît le pays depuis plusieurs années, à savoir : des civils prennent les armes, les rendent en échange de compensation, puis les reprennent à nouveau faute d’activité économique génératrice de revenus.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner