L’Avenir : «Meeting de l’Opposition. Echec et mât»

Des partisans de l’opposition réunis à la place Sainte Thérèse lors d’un meeting organisé lundi 4 août à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo.

Revue de la presse kinoise du mardi 5 août 2014

La majorité des journaux de Kinshasa sont revenus ce matin sur le meeting tenu la veille par l’opposition à Ndjili Sainte Thérèse, dans l’Est de Kinshasa, pour appeler la population à dire non à la révision de la constitution.

«Meeting de l’Opposition. Echec et mât», titre le quotidien du groupe L’Avenir.

Et le journal d’expliquer : «N’ayant pas d’arguments pour s’attaquer au projet de société de l’actuelle Majorité présidentielle, les opposants se sont malheureusement investis dans les injures».

Et en ce qui concerne la question de la révision constitutionnelle, les opposant «s’y sont mal pris, oubliant que la Constitution prévoit les mécanismes de sa propre révision», enchaîne le quotidien, pour qui, «au lieu de se comporter en valet des chefs de missions diplomatiques, au lieu de chercher à accuser désespérément Joseph Kabila, l’Opposition ferait mieux de préparer les élections de 2015 et 2016 qui profilent à l’horizon».

Abondant dans le sens opposé, le journal La Prospérité acclame, elle, la «maturité» de l’opposition à travers l’organisation de ce meeting.

Bien que la police était déployée, vigilante, aucun accrochage n’a été signalé et les «milliers» de participants sont restés accrochés aux différents discours de leurs mentors de l’opposition, affirme le journal.

Et de conclure : «Pour tout esprit critique, c’est là un comportement responsable, qui convient pour la construction et la consolidation de la démocratie en République Démocratique du Congo. Ce fait, à lui seul, dénote la maturité.»

Cependant, là où La Prospérité a vu des milliers de participants, Forum des As n’en a vu que des centaines.

«Ni affluence comparable aux grand-messes de l’âge d’or de l’UDPS, ni originalité en termes de message», note le journal qui y voit un «double échec pour l’opposition».

Le canard relève en outre une « guerre de chiffres autour de la foule» à ce meeting.

«Des sources proches de l’Opposition ont estimé à plusieurs dizaines de milliers de personnes. Pour sa part, la très mondiale et impartiale Radio France internationale (RFI), a parlé en termes de quelques centaines de personnes. Recoupement fait, le sens de la mesure n’a donc pas été observé», affirme-t-il.

L’autre sujet qui a intéressé les journaux ce matin, c’est le sommet Etats-Unis – Afrique qui s’ouvre auourd’hui à Washington.

«Le président Barack Obama reçoit ce mardi 5 août à Washington une quarantaine de dirigeants africains pour un sommet sans précédent dans l’histoire des États-Unis», annonce Forum des As.

Au cours de ce sommet, la première puissance mondiale tentera notamment de combler une partie de son retard commercial en Afrique, où elle est distancée par l’Union européenne et la Chine, explique le journal

Le quotidien du groupe L’Avenir affirme justement que «Depuis Washington, Joseph Kabila s’active pour attirer les investisseurs américains en RD Congo».

«Pendant que les détracteurs de Joseph Kabila s’organisent à la place Sainte Thérèse de Ndjili dans un meeting d’insultes, le Chef de l’Etat Joseph Kabila fidèle au mandat lui confié par le souverain primaire est à la recherche du bien-être de la population à ce sommet de grande importance», dit le quotidien.

Ce sommet va traiter des questions de la paix et la sécurité, au commerce et aux investissements, la santé, l’énergie et l’éducation, «des questions profitables à la RD Congo qui a tant souffert des guerres, d’agression et de rebellions à répétition dont les conséquences ont été néfaste», conclut L’Avenir.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner