La Prospérité: «Calendrier global, un dialogue annoncé au Parlement»

De gauche à droite; Aubin Minaku, Président de l’assemblée nationale congolaise et Léon Kengo Wa Dongo, président du Senat le 7/09/2013 à Kinshasa, lors de l’ouverture de concertations nationales par le Président Joseph Kabila. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse kinoise du mardi 17 mars 2015.Les journaux parus ce mardi dans la capitale congolaise sont revenus sur la rentrée parlementaire de la session ordinaire de mars, intervenue lundi au Palais du peuple de Kinshasa. La Prospérité titre : «Calendrier global, un dialogue annoncé au Parlement».

Le quotidien cite le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku Ndjala Ndjoko, qui se propose d’autoriser des discussions autour de tous les sujets, y compris des échanges sur le calendrier global de la Ceni, publié le 12 février dernier.

Citant Aubin Minaku, Forum des As précise que ce dialogue se fera bien entendu dans le respect des prérogatives de l’Assemblée nationale et celles d’autres institutions. Le président de la Chambre basse du Parlement a fait savoir qu’il est impérieux de respecter l’indépendance de la Ceni. Mais il a demandé à chaque député d’interroger le gouvernement sur la mise en œuvre réaliste et sûre du calendrier électoral, souligne le quotidien, note le quotidien.

Sur ce chapitre de la rentrée parlementaire, La Prospérité rapporte que du côté du Sénat, Léon Kengo wa Dondo a mis le gouvernement devant ses responsabilités pour qu’il débloque les fonds nécessaires afin que les élections aient lieu, comme prévu dans le calendrier global, conformément à la constitution de la République.

Le président de la Chambre haute du Parlement promet de ne ménager aucun effort pour que les contraintes relevant de sa compétence soient levées, entre autres, la loi sur la répartition des sièges à la députation nationale, aux élections locales et municipales ainsi que la révision de la loi sur l’identification et l’enrôlement des électeurs en faveur de la diaspora congolaise, précise La Prospérité.

De son côté, L’Avenir s’appesantit sur la tournée du commissaire général de la police nationale, Charles Bisengimana au Kasaï-Oriental, où il est allé “remettre de l’ordre dans cette partie du pays”. Le quotidien indique qu’au cours d’une parade clôturant sa tournée, Charles Bisengima a appelé les policiers à faire preuve de discipline dans l’exercice de leur métier.

La police restera le bras séculier de l’Etat pour la protection des personnes et de leurs biens, a déclaré Charles Bisengimana, selon L’Avenir. Il faut dire que lors de son dernier passage à Kinshasa, le gouverneur du Kasaï-Oriental Alphonse Ngoyi Kasanji avait présenté quelques inquiétudes sécuritaires de sa province au vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité, Evariste Boshab, révèle le journal.

Le Phare titre en sa manchette : «Elections, la Majorité toujours dans la logique du glissement». Selon le quotidien, il s’agit d’une accusation des délégués de l’opposition à partir des Etats-Unis d’Amérique, où ils ont séjourné du 7 au 11 mars. Le tabloïd indique que les opposants congolais ont attiré l’attention des décideurs américains sur les manœuvres dilatoires du régime de Kinshasa visant à obtenir la prolongation automatique du second et dernier mandat de Joseph Kabila. Selon ces opposants, indique Le Phare, la stratégie de Kabilistes se reposerait sur plusieurs pistes notamment l’allongement des délais d’organisation des élections locales, municipales et provinciales théoriquement prévues en 2015.

A Washington, des opposants congolais ont également dénoncé la surfacturation des coûts des élections prochaines à hauteur de plus d’un milliard de dollars alors que les scrutins de 2011 n’avaient coûté que 480 millions de dollars américains.

Cette revue se boucle avec le journal Le Potentiel qui titre : « Le safari politique de moïse Katumbi ». Le quotidien revient sur l’interview que le gouverneur du Katanga a accordé à RFI, où il s’est montré démocrate et respectueux de la constitution et autres lois de la République.

Le Potentiel signale que Moïse Katumbi a annoncé son départ du gouvernorat en attendant le découpage territorial et il s’apprête à faire un safari à travers la RDC pour admirer les infrastructures et les diverses richesses de la faune et flore du pays.

Le quotidien indique que c’est au terme de cette randonnée que Moïse Katumbi va se prononcer sur candidature à la présidentielle de 2016.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner