Le Phare: «L’opposition tourne le dos au dialogue»

Quelques membres de l’opposition Congolaise dans la salle Fatima le 24/8/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse du mardi 19 mai 2015

« L’Opposition vient finalement de lever l’équivoque sur le Dialogue politique qui défraie la chronique dans le microcosme  politique congolais depuis les consultations menées par l’émissaire du président de la République, les 02, 09, 11 mai 2015 auprès des partis, regroupements et personnalités politiques », rapporte Le Phare.

« Dans une déclaration rendue publique hier lundi 18 mai 2015 à partir de la paroisse Notre Dame de Fatima, Vital Kamerhe, Delly Sessanga, Jean-Claude Vuemba, Ingele Ifoto, Munkokole… ont,  par la bouche de leur modérateur, Jean-Lucien Bussa, décliné cette offre de dialogue », écrit le journal.

Les acteurs de l’Opposition ont déclaré inopportun ce forum en gestation qui vise, selon eux, le glissement à travers une transition politique. « A ce sujet, Vital Kamerhe par exemple a rappelé que le 20 décembre 2016, la République Démocratique du Congo doit connaitre une passation civilisée de pouvoir entre le nouveau Président de la République élu et le sortant, Joseph Kabila, qui n’a plus le droit de postuler pour un troisième mandat, conformément à la Constitution », souligne Le Phare.

Arthur Z’Ahidi Ngoma, 68 ans, ex vice-Président de la RDC a donné de la voix dans ce débat sur l’organisation ou non du dialogue dans une matinée d’échange avec la presse le week-end dernier à Kinshasa, rapporte La Prospérité.

Sur la problématique du dialogue, Z’Ahidi Ngoma tranche, net : pas question de faire la réminiscence des expériences hideuses de la Conférence Nationale Souveraine, ni caricaturer l’image du ”Dialogue sur les Congolais”, de Sun City. Pas plus qu’il ne faut rééditer, alors que les jours sont comptés, les exploits des récentes Concertations nationales dont la somme de recommandations sombrent jusqu’ici, dans des tiroirs de Kengo et Minaku. «L’unique matière à traiter, soutient-il, ce sont les élections dont l’on doit définir un almanach réaliste et cohérent, pour la réalisation d’un processus apaisé ».

Z’Ahidi Ngoma pense par ailleurs qu’un tel dialogue n’aurait de raison que s’il est convoqué, pour traiter les questions des élections, y compris l’affaire de « l’article 220 dont le pouvoir garde, curieusement, un mutisme ». Qui plus, ce dialogue, ainsi recherché, doit être conforme à l’Accord-cadre d’Addis-Abeba et aux résolutions 2098 et 2211 du Conseil de Sécurité de l’Onu, a souligné l’homme politique, selon La Prospérité.

«Projet minier Sicomines à Kolwezi : le satisfecit des diplomates et des organisations internationales», titre L’Avenir sur un tout autre chapitre.

«Toute la délégation du corps diplomatique et des organisations internationales qui a visité le projet minier Sicomines à Kolwezi, dans la province du Katanga, le samedi 16 mai, est unanime d’affirmer que ce modèle de partenariat public-privé est une grande réussite», rapporte L’Avenir. Selon le quotidien, ce projet né d’une joint-venture entre le gouvernement de la RDC et un groupement d’entreprises chinoises a permis la création de plus de 3.000 emplois pour les Congolais et facilite la lutte contre la pauvreté, à travers la création des richesses.

«Très impressionné par les progrès réalisés cette année à Kolwezi (Katanga) dans la construction de l’usine de la SICOMINES, le numéro 2 de l’ambassade américaine en RDC, a dit à TOP CONGO FM, qu’il espère que cet exemple va attirer d’autres investisseurs», rapporte L’Avenir.

Selon les prévisions, la Sicomines compte lancer sa phase de production dès le mois d’octobre prochain. Dans un premier temps, la production annuelle sera de 125.000 tonnes de cuivre métallique par an. Dès que ses problèmes de déficit en énergie électrique auront été résolus, avec notamment la construction de la centrale de Busanga, la Sicomines s’attend, dans une seconde phase, à porter sa production annuelle à 250.000 tonnes de cuivre, indique de son côte Forum des As.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner