Les violences sexuelles se poursuivent dans l’Est, selon Human Rights Watch

Le rapport que cette ong publie ce lundi cible les provinces du Nord et du Sud Kivu ainsi que le district d’Ituri, dans la Province Orientale. Pour Human Rights Watch, les violences sexuelles faites aux femmes et aux filles se poursuivent dans cette partie du territoire congolais. Et, malgré l’existence du gouvernement de transition.

Ces violences sont commises par les troupes armées. « Les femmes et les filles dans cette région attendent encore la paix et la fin des violences sexuelles commises sur elles », a déclaré en substance, une chercheuse de la division Afrique de Human Rights Watch.
rnSelon elle, de plus en plus des victimes se manifestent pour dénoncer leurs bourreaux ou les traduire en justice. Mais celles-ci sont butées à plusieurs obstacles.
rnParmi ces obstacles, il y a l’impunité généralisée, la volonté de poursuivre les auteurs des violences sexuelles et la lourdeur bureaucratique.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner