Journée internationale de la femme : des milliers des femmes rassemblées à Kinshasa disent non aux violences sexuelles.

Un défilé a été organisé ce mardi au Stade Vélodrome de Kintambo, dans la partie Ouest de Kinshasa. Par milliers, des femmes de toutes professions et catégories sociales y ont pris part.
La cérémonie a été présidée par le vice-président Arthur Z’Ahidi Ngoma.

Des membres du gouvernement et d’autres personnalités politiques ont assisté à cette manifestation. Des femmes, venues de plusieurs plates-formes politiques et de la société civile, des organisations non gouvernementales, des associations diverses et des institutions publiques ont répondu à l’appel.
rnLe thème retenu cette année en RDC était inscrit sur leur pagne : « Femme, justice, sécurité et élection ».
rn rn« Nous sommes venues ici pour dire non aux violences sexuelles qui touchent des milliers des femmes dans notre pays. Vingt-cinq mille femmes violées en RDC, c’est trop », a déclaré une femme cadre de l’Office congolais de contrôle.
rnA la tribune où étaient assis les membres du gouvernement, une banderole interpelle : « Halte aux violence sexuelles. Oui à la réparation, non à l’impunité ».
rnAu sujet de l’impunité, une femme artiste regrette l’absence du ministre de la Justice. Ce message l’aurait personnellement interpellé. Et de renchérir : » Les auteurs des viols doivent être traduits en justice et sévèrement sanctionnés pour que nous votions cette année sans blessure ».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner