Masisi : une ONG dénonce le re-enrôlement des enfants démobilisés

Le territoire de Masisi au Nord Kivu, connaît le plus de re-enrôlement d’enfants démobilisés. L’ONG SOS Grands Lacs a dénoncé cette pratique au cours d’un atelier tenu à Goma la semaine dernière. L’objectif poursuivi était de responsabiliser les différents acteurs à protéger les enfants déjà démobilisés et réintégrés dans leur communauté.

Plus de 40 enfants démobilisés ont fait l’objet de re-enrôlement forcé depuis le début de cette année au Nord Kivu, selon SOS Grands Lacs. « Nous avons remarqué que beaucoup d’enfants sont victimes de poursuite, de déstabilisation… La protection des enfants dans certaines communautés n’est pas encore totalement prise en main par les différents acteurs de ces communautés », révèle Albert Mushayuma, responsable de cette ONG.

Les auteurs de ce genre de pressions sont souvent des autorités administratives et militaires, ainsi que la communauté civile qui rejette ces enfants.

D’après l’ONG, le processus DDR (Désarmement, Démobilisation et Réinsertion) est mal perçu par certains chefs militaires et des milices. Ceux qui ont participé à cet atelier de formation sur les instruments juridiques nationaux et internationaux ont promis de vulgariser le message auprès des autres militaires.

L’atelier a permis la mise en place d’outils susceptibles de sensibiliser la communauté en vue de mieux lutter contre le recrutement et le re-enrôlement des enfants dans les forces et groupes armés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner