Sud Kivu: 39 personnes brûlées vives à Mamba

Ce

massacre a eu lieu à Mamba, localité située près de Kalonge. Outre ces tueries, une

cinquantaine des blessés ont été enregistrés. Les assaillants seraient, selon les

habitants, des FDLR, combattants hutus rwandais présents dans la région. Ces derniers

auraient puni ces personnes pour leur soutien à la Monuc et aux FARDC lors de récentes

opérations dans cette partie du Sud Kivu, rapporte radiookapi.net

Selon une

force de réaction rapide de la Monuc arrivée au lieu du drame, les victimes sont pour la

plupart des femmes et des enfants. Ils ont été regroupés dans une maison avant d’être

brûlés. Les hommes, eux, avaient pris la fuite.

D’après des ONG humanitaires, ces

FDLR accuseraient la population locale d’avoir collaboré avec les FARDC et la Monuc dans

leurs dernières opérations.
Les FARDC ont en effet mené la semaine dernière une opération

contre les positions des combattants hutus rwandais dans le parc de Kahuzi Biega. La Monuc a

engagé également de nombreuses opérations de contrôle dans la même zone.

Le

porte-parole des FDLR, de son côté, dément toute implication de ses combattants dans ces

tueries. Il les attribue aux «Rasta» du groupe Kiyombe. Le porte-parole des FDLR parle même

d’un bilan de 50 morts.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner