Equateur: insécurité permanente à Zongo

Exercer le commerce ou transporter des produits vivriers constitue un danger permanent dans cette ville située à 800km de Mbandaka, au nord-ouest de la province de l’Equateur. Des hommes en uniforme ravissent les biens des populations. L’autorité administrative locale s’en remet à la hiérarchie pour le rétablissement de l’ordre dans la ville, indique radiookapi.net

Selon le maire de Zongo, Fabien Ibanda, des hommes en uniforme positionnés le long de la rivière Ubangui, à la frontière avec la République centrafricaine, braquent fréquemment ses administrés. Ceux-ci perdent ainsi argent et biens. Il y a deux jours, le même maire a reçu le rapport du bourgmestre de la commune de Wango faisant état de l’arrestation arbitraire de quatre personnes par des hommes en uniforme. Une somme de 4 000 F CFA de ces victimes et toutes leurs marchandises ont été confisquées.
rnLe président de la société civile de cette ville confirme toutes les tracasseries subies chaque jour par les habitants de Zongo de la part des hommes en uniforme. A Worbe, village situé à 15 Km de ce centre urbain, dans la localité de Libenge, les passants sont mêmes forcés à rncontribuer à la ration alimentaire des militaires comme du temps de la guerre, signale la même source.

Pour le maire de Zongo la solution passe par le remplacement du bataillon actuellement en place par un autre avec des soldats plus disciplinés. A ce propos, le commandant de la 3e région militaire, le général José Mulubi, invite la population de ce coin à la patience. Très bientôt, rassure-t-il, ce bataillon quittera Zongo pour le brassage.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner