Kasaï-Occidental: la problématique de la prise en charge des malnutris

Dans cette province, 80% des personnes malnutries ne sont pas prises en charge. C’est le constat de la coordination provinciale du programme national de nutrition (Pronanut). Ainsi, elle compte impliquer les communautés de base dans la lutte contre ce fléau, rapporte radiookapi.net

Les enfants constituent la majorité des personnes atteintes par la malnutrition, d’après la coordination provinciale du Pronanut. Mais seulement 20% de ces malnutris se présentent dans un centre de santé. Le manque de moyens et d’information sur une alimentation équilibrée serait à la base de cette situation. Chez les enfants de moins de 5 ans, la malnutrition a dépassé le seuil de tolérance dans la province. Selon Pascal Bakatafwa, coordonnateur provincial du Pronanut, 10 enfants sur 100 souffrent d’une malnutrition aiguë dans la région.

Pour lutter contre ce fléau, le Pronanut implique les communautés grâce à une autoprise en charge. M. Bakatafwa pense qu’il faut aller à la base pour apprendre aux gens les techniques d’autoprise en charge en matière d’alimentation et de soins de santé, de façon à prévenir la malnutrition. Quitte au personnel médical de compléter cette prise en charge.

Pour l’instant, des leaders communautaires et le personnel de santé suivent une formation des formateurs sur cette question. Ils estiment qu’à la fin de cette formation, ils seront capables de limiter l’expansion de la malnutrition au Kasaï-Occidental.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner