Manifestations à Uvira et à Bukavu contre l’érection de Minembwe en territoire

Des rumeurs sur la confirmation de Minembwe comme territoire ont poussé la population de la cité d’Uvira à manifester ce vendredi 17 février. Dès le matin, des barricades ont été érigées sur la principale artère. Les manifestants, en majorité des jeunes, ont dressé des barrières et bloqué ainsi la circulation pendant près de 4 heures. La même effervescence a été constatée jeudi à Bukavu, rapporte radiookapi.net

Dès 7 heures ce matin, un groupe de jeunes est descendu dans la rue. Il a dressé deux barrières sur la nationale n°5 qui traverse la cité. L’une était érigée à la hauteur de l’avenue Fizi, l’autre sur le pont Mulongwe. La ville était séparée en deux, toute circulation était interdite entre le centre ville et la périphérie. Sur un tableau placé devant la barrière, on pouvait lire : «Uvira, sois vigilant. Nous sommes prêts pour les élections, mais que Minembwe ne soit pas appelé territoire

Au cours d’un conseil de sécurité extraordinaire, l’administrateur du territoire d’Uvira a déclaré qu’il n’existait pas de décret instituant Minembwe en territoire. Il a regretté que la société civile ait organisé cette manifestation sans consulter l’autorité.

rnPour sa part, le président de cette société civile a demandé à la population de ne pas céder à la manipulation des politiciens qui cherchent à déstabiliser le processus électoral.

A l’issue du conseil, le colonel Mutupeke, commandant de la ville d’Uvira, a appelé les manifestants au calme. Après son intervention, la route a été réouverte à la circulation.

Même effervescence à Bukavu

Très tôt matin, la fédération du RCD/Sud-Kivu a contesté la position du gouvernorat qui niait l’érection de Minembwe et de Bunyakiri en territoires. Dans l’après-midi, une cinquantaine de manifestants ont marché sur la grande voie de la ville. La gouverneur de province intérimaire a été obligée de rassurer la population au sujet des rumeurs sur une éventuelle reconnaissance de Minembwe et de Bunyakiri comme territoires. Tout en appelant les habitants au calme, elle a indiqué que ces deux entités (Minembwe et Bunyakiri) font respectivement partie des territoires de Fizi et de Kalehe.

Pour rappel, le projet de loi électorale accorde au Sud-Kivu 9 circonscriptions électorales correspondant aux 8 territoires de la province, plus la ville de Bukavu. Minembwe et Bunyakiri n’y sont pas repris. Ces deux entités ont été érigées en territoires par l’ex-mouvement rebelle du RCD. Jusqu’à ce jour, elles fonctionnent comme tel, sans être reconnues par Kinshasa.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner