Parc d’Epulu: buffles, éléphants et Okapis abattus

Les chefs des bandes de braconniers arrêtés dans la réserve d’Epulu dans le territoire de Mambassa ont avoué avoir abattu ces animaux pour commercialiser leur viande dans les villages voisins. Leur arrestation est intervenue dans le cadre de l’opération mixte gardes-chasse et militaires, rapporte radiookapi.net

Folo Abulasi et Kakuru Kimbi sont les deux chefs de bandes arrêtés. Selon le conservateur en chef de la réserve d’Epulu, ces deux chefs ont été surpris en pleine action lors de l’opération mixte d’évacuation de la population de la réserve. Selon Jean Jacques Mapilanga, les deux chefs détenaient plus de 5 armes AK 47 ainsi qu’une grande quantité de viande boucanée d’okapi, d’éléphant et de buffle.

Les coupables ont reconnu avoir tué plus de 17 pachydermes, 5 Okapis, 7 buffles et 70 chimpanzés pour le compte de certains chefs militaires. Si la viande est destinée à la vente dans les villages voisins, la peau d’Okapi est commercialisée dans les pays voisins. Le conservateur a aussi indiqué que les détenus seront transférés au parquet de Bunia.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner