Bunia: des FARDC devant la justice pour mutinerie et pillage

Ils sont 34 éléments de la 1e brigade intégrée. Plus de 10 jours après leur arrestation, ils vont comparaître devant l’auditorat militaire, rapporte radiookapi.net

C’est depuis lundi que ces soldats sont à la disposition de la justice militaire. Ils sont accusés d’avoir participé à la mutinerie et aux pillages des biens de civils dans la nuit du 11 au 12 Janvier derniers. Parmi eux, 4 officiers, 2 capitaines et 2 sous-lieutenants. Selon l’auditeur de la garnison de l’Ituri, les auditions sur procès verbal de ces militaires débutent ce mercredi 24 janvier. Faute d’espace au cachot de l’auditorat, ces détenus sont gardés, les uns à la police d’intervention rapide, les autres à l’état-major de la zone opérationnelle des FARDC en Ituri, a-t-il précisé.

La mise à la disposition de la justice militaire de ces soldats a été saluée par Justice Plus, une ONG des droits de l’homme. Celle-ci s’est engagée à accompagner les victimes d’actes de pillages dont sont accusés ces soldats. Organisées depuis la semaine dernière au sein d’un collectif, ces victimes exigent du gouvernement, entre autres, la réparation de tous les préjudices subis pendant la mutinerie. Les autorités militaires des FARDC disent avoir également transmis à l’auditorat certains biens de civils retrouvés auprès des soldats arrêtés.

Après une enquête menée par le bureau des renseignements et investigation des FARDC en Ituri, 8 autres soldats incriminés ont été déclarés innocents par leur hiérarchie. Ces derniers ont été libérés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner