Mbandaka : incendie du dépôt d'armement, le gouvernement au chevet des victimes

Le gouvernement central a dépêché dimanche deux tonnes de médicaments et quinze médecins au chef-lieu de la province de l’Equateur, au nord-ouest de la RDC, pour soigner les victimes. Entre-temps, le bilan de cette explosion s’est alourdi, rapporte radiookapi.net

Dénis Kalume, ministre de l’Intérieur est arrivé dimanche à Mbandaka, à la tête d’une délégation gouvernementale. Celle-ci s’est rendue au camp capitaine Ngashi avant de visiter les blessés internés à l’hôpital général de référence de Wangata. Là, le ministre Kalume a présenté les quinze médecins venus de Kinshasa. Il a aussi annoncé l’arrivée de deux tonnes de médicaments pour les blessés.
S’agissant de l’origine de l’incendie, M. Kalume a indiqué qu’une enquête a été ouverte. Quatre officiers de la 3e région militaire ont été arrêtés puis ramenés à Kinshasa avec la délégation, d’après le chef des renseignements militaires. Ce dernier croit que l’incendie est le résultat d’un acte de sabotage.
Pour l’instant, le bilan est passé de 45 à 53 blessés. Un mort et cinq blessés graves ont été acheminés à Kinshasa. De son côté, l’ONG de déminage MAG a commencé à désamorcer, dès ce lundi matin, toutes les roquettes non explosées qui se retrouvent un peu partout à Mbandaka.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner