Bunia : comparution ce lundi de Yves Kawa Mandro

Yves Kawa Mandro

Yves Kawa Mandro

L’ancien seigneur de guerre du groupe armé Pusic (Parti pour l’union et la sauvegarde de l’intégrité du Congo) a comparu devant la cour d’appel de Kisangani, siégeant en chambre foraine à Bunia. Il est poursuivi pour arrestation arbitraire de l’ancien ministre des Droits humains Tumba Lwaba, association de malfaiteurs et pour meurtres, rapporte radiookapi.net

Costume trois pièces de couleur grise, cheveux longs, Kawa Panga Mandro, s’est présenté, serein, devant la cour. En première partie du dossier, la cour s’est penchée sur le meurtre des civils en janvier 2003 dans la localité de Kpabu. Le prévenu a nié son implication dans cette affaire. S’agissant de l’association de malfaiteurs dénommés Zimbabwéens, supposés auteurs de meurtre de plusieurs civils vers Datule au bord du lac Albert, Kawa a déclaré que c’est une histoire montée de toute pièce par le ministère public.

La cour a accordé 48 heures à la partie civile pour lui permettre de donner sa conclusion et à la défense de présenter des témoins.

Concernant l’arrestation arbitraire de Tumba Luaba en 2003, l’accusé a dit avoir agi ainsi pour obtenir la libération de Thomas Lubanga et autres membres dirigeants de l’UPC, arrêtés à l’époque par le gouvernement central. Pour ce fait, ministère public a demandé à la cour de reconduire le jugement rendu au premier degré. Ce jugement condamne le prévenu à 5 ans de servitude pénale principale. Le collectif des avocats de Kawa ont, eux, demandé l’acquittement pur et simple de leur client. Les juges ont accordé un délai de 8 jours pour rendre le verdict.

Il faut rappeler qu’au cours de cette audience, le prévenu a été assisté d’un collectif de 5 avocats.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner