Kinshasa : une marche de la Lizadeel contre les violences sexuelles

La Ligue de la zone Afrique pour les droits des étudiants et élèves (Lizadeel) a organisé ce lundi une marche pour dénoncer les violences sexuelles faites à la femme, à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Un mémo a été remis aux présidents de deux chambres du Parlement à la fin de la manifestation, rapporte radiookapi.net

Une dizaine de voitures étaient décorées avec diverses affiches pour la caravane motorisée. On pouvait lire sur ces affiches par exemple : « La loi condamne les auteurs des violences sexuelles » ou encore « Se taire et laisser faire ». On pouvait aussi lire certaines dispositions de la loi. Par exemple : « le viol d’une mineure par un parent entraîne dix à vingt ans de prison. Et le harcèlement sexuel, un à dix ans de prison.

En organisant cette marche, les organisateurs incitent les autorités du pays à appliquer sans condition la loi sur les violences sexuelles. Cette caravane motorisée est partie de la gare centrale dans la commune de la Gombe jusqu’au Pont Ngabi, en passant par le rond-poind Mandela, Bandal, Mariano et rond-point Victoire. Ensuite suivra une marche qui partira du pont Ngabi jusqu’au palais du peuple où les organisateurs vont déposer un mémorandum aux présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner