Kisangani : EPSP, la grève se radicalise

La plupart des écoles publiques sont restées fermées ce vendredi dans la ville de Kisangani, en Province Orientale. C’est la conséquence de l’appel à la grève mercredi dernier par le Syeco (Syndicat des enseignants du Congo), l’une de deux plus grandes organisations syndicales des enseignants du secteur public en RDC, rapporte radiookapi.net

Le Syeco a ainsi emboîté le pas au Synecat, Syndicat national des enseignants du réseau catholique qui avait amorcé le mouvement deux jours plus tôt. Hormis le Lycée Anuarite et Mapendano, la plupart des écoles visitées ce matin n’ont pas fonctionné. Les portes de classes sont restées fermées. Les élèves qui se sont présentés dans leurs écoles n’ont pas trouvé d’enseignants. Selon le secrétaire provincial du Syeco, les revendications portent sur la non application du protocole d’accord signé entre le gouvernement et les deux syndicats des enseignants, notamment k’uniformisation du barème salarial sur toute l’étendue du pays. Réagissant à cet à la grève, le ministre provincial de l’Education met en garde les grévistes. Ils peuvent être révoqués.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner