Alan Doss : « Pour stabiliser la situation des déplacés, il faut des travaux à haute intensité de main-d'oeuvre. »

Alan Doss

Alan Doss

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RDC a quitté Goma ce jeudi matin pour Kindu après 3 jours passés au Nord-Kivu où il s’est rendu respectivement à Masisi et à Rutshuru. C’est par une Conférence de presse, mercredi à Goma, qu’il a clôturé son séjour au Nord-Kivu. Radiookapi.net rapporte la synthèse de cette conférence de presse.

Côté humanitaire, Alan Doss constate que les conditions de vie pour les milliers de déplacés de la région restent toujours préoccupantes, surtout à l’approche de prochaines pluies. Il espère que, parallèlement au processus de désengagement des troupes, le déploiement progressif des FARDC formés par la MONUC dans les zones où existent encore des poches de résistance des FDLR permettra la restauration progressive de l’ l’autorité de l’Etat sur l’ensemble de la province. Ce qui pourrait favoriser le retour des déplacés et des réfugiés dans leurs biens.

Un journaliste a voulu savoir qu’est-ce qui lui permet de croire que la stratégie de la Haute intensité de main-d’œuvre appliquée dans l’exécution des travaux de réhabilitation des routes Sake-Masisi et Rutshuru-Ishaha pourrait contribuer au retour de la paix. Pour Alan Doss, cette expérience avait déjà fait ses preuves ailleurs : « On a remarqué, dans d’autres pays post-conflit, que l’une des meilleures choses qu’on puisse faire pour aider à stabiliser la situation, ce sont des travaux à haute intensité de main-d’œuvre. Et surtout dans les routes. J’ai eu cette expérience en Afrique de l’ouest. Et je sais, j’espère qu’on pourrait tenter la même chose ici. »

A propos des dernières décisions et recommandations du comité de pilotage, Alan Doss estime que les hostilités entre les principaux acteurs ont « considérablement diminué ces 6 derniers mois ». Il exhorte toutefois les groupes armés à passer, et vite, à l’étape du désengagement des troupes, de façon à créer les conditions d’une paix durable dans la province.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner