Reprise des combats à Sake : la Monuc lance un appel à un cessez-le-feu immédiat

De nouveaux combats, à l’arme lourde ont eu lieu samedi, entre le CNDP et les FARDC, sur les collines surplombant Sake, localité située à une vingtaine de kilomètres de Goma, au Nord-Kivu. Selon un communiqué de la Monuc, le feu a été ouvert par les FARDC et d’intenses combats s’en sont suivis, provoquant des nouveaux déplacements des populations en provenance de Sake vers Goma, rapporte radiookapi.net

Devant la détérioration de la situation sur le terrain, la Mission des Nations Unies en RDC lance un appel à un cessez-le-feu immédiat à Sake et ses environs. Dans son communiqué, la Monuc indique qu’elle a redoublé les efforts pour obtenir ce cessez-le-feu entre les deux parties, mais sans succès. En début de soirée de samedi, des tirs de moindre intensité ont été entendus sur les collines de Sake. Outre ses interventions répétées auprès des parties, souligne le même communiqué, la force de la Monuc a pris toutes les dispositions nécessaires pour prévenir toute tentative de progression des troupes rebelles vers la ville de Goma et pour protéger les civils dans les zones de combats. En même temps, elle lance un appel pressant à toutes les parties pour qu’elles fassent preuve de plus de responsabilité.

Par ailleurs, la Monuc dit avoir pris bonne note de la réaffirmation du cessez-le-feu faite vendredi dernier à Goma, au nom du gouvernement congolais, par le ministre de la Défense, et du communiqué rendu public samedi à ce propos. Elle lance un appel urgent à tous les groupes armés signataires des acte d’engagement à faire de même dans l’immédiat, ajoute la source.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner