Adolphe Muzito succède à Antoine Gizenga à la tête du gouvernement

A 51 ans, Adolphe Muzito est le nouveau premier ministre congolais. Sa nomination a été annoncée vendredi soir par une ordonnance présidentielle lue à la télévision nationale. Le nouveau premier ministre, membre du parti d’Antoine Gizenga, le Palu, était jusque là ministre du budget.

Ceux qui le côtoient le décrivent comme réfléchi, équilibré et non conflictuel. Licencié en économie publique et industrielle à l’université de Kinshasa, Adolphe Muzito a plus d’expérience dans le domaine des finances qu’en politique. Membre du secrétariat national du parti lumumbiste unifié, Palu, il participe aux négociations politiques de Sun City avant de se retrouver député au parlement de transition.

Candidat malheureux à la députation provinciale de Kinshasa, sa carrière professionnelle est marquée, entre autres, par le poste qu’il occupe en 1987 comme chef de département de marketing à la Renapi. Conseiller chargé de l’intendance général au cabinet du ministre du budget en 1991, puis inspecteur des finances, il fut également commissaire aux comptes à la Cimenterie nationale de 2003 à 2006. Le dernier poste que Muzito occupe dans le gouvernement démissionnaire est celui de ministre du budget. Discret et humble, certains de ses proches, au ministère du budget notamment, estiment qu’il est attentif aux préoccupations de ses compatriotes.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner