Kinshasa : Adolphe Muzito à la tête du gouvernement, les réactions fusent

Le choix du chef de l’Etat s’est porté sur Adolphe Muzito pour le poste de premier ministre à la place d’Antoine Gizenga. Pour l’AMP, le choix de Joseph Kabila sur Adolphe Muzitu a été judicieux. Quant à l’opposition, elle pense que le nouveau premier ministre devra faire ses preuves, rapporte radiookapi.net

L’Alliance pour la Majorité présidentielle estime que le chef de l’Etat n’a fait que respecter l’accord signé entre l’AMP et le Palu, afin de conserver la coalition. Quant aux différentes ambitions exprimées au sein de l’alliance, le secrétaire exécutif national de l’AMP pense que c’est un signe de démocratie, mais que c’est au chef de l’Etat de trancher.

Pour Koya Gialo Gbase Te Gerengbo, Joseph Kabila a fait un choix judicieux en nommant Adolphe Muzitu : « Le président de la République respecte ses engagements, selon l’accord que l’AMP avait signé avec le Palu. Adolphe Muzitu a siégé dans le gouvernement conduit par le patriarche Antoine Gizenga. Les problèmes de l’Est ont toujours été débattus au sein de ce gouvernement. Donc, l’actuel premier ministre connaît très bien les tenants et les aboutissants des problèmes de l’Est. »

Du coté de l’opposition, la Convention des démocrates chrétiens, CDC, regrette que la désignation d’un premier ministre issu du même parti que son prédécesseur ait pris autant de temps. Pour le président du groupe parlementaire des chrétiens démocrates, la justesse ou non du choix d’Adolphe Muzito sera déterminé, en premier, lors du dépôt du collectif budgétaire et du projet de budget 2009.

Gilbert Kiakwama Kiakiziki explique : « Il est dommage que ce pays s’accroche encore aux accords électoraux, alors même que la maison Congo brûle. Nous aurions voulu autre chose, mais nous jugerons sur pièces. Nous l’attendons. Premièrement, dans les meilleurs délais, il doit faire une déclaration de politique générale, laquelle ne devrait pas porter sur les lieux communs qu’on a connus jusqu’ici. Deuxièmement, que la formation du gouvernement ne se fasse pas sur une base politicienne, mais en fixant les priorités. »

Quant au secrétaire général du Mouvement de Libération du Congo, MLC, il n’a pas souhaité commenter la nomination d’Adolphe Muzito comme premier ministre. Pour François Mwamba, il s’agit d’un non évènement.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner