Assemblée nationale : la proposition de loi sur les armes légère et de petit calibre à l'ordre du jour

Les parlementaires en séance plénière (archives)

Les parlementaires en séance plénière (archives)

La proposition de loi a été présentée mardi à l’Assemblée Nationale. L’objectif est de gérer et de contrôler la circulation, l’usage et la possession illégale de ces armes. Leur prolifération, soulignent les députés, a eu des conséquences innombrables sur la vie des Congolais, rapporte radiookapi.net

La proposition de loi prévoit la création d’une structure nationale chargée de coordonner les questions ayant trait à la lutte contre la prolifération et le trafic illicite de ces armes. Selon l’initiateur de cette loi, les statistiques révèlent que plus de 1,2 millions de civils et para militaires détiennent illégalement des armes en RDC, et que près de 79% des victimes de ces armes sont des civils.

Pour Raymond Luete, l’un des initiateurs de cette proposition de loi, la promulgation de ces textes va réglementer ce secteur. Il s’agit, entre autres, des catégorisations de ces armes, des dispositions d’acquisition légale et des lourdes pénalités contre les réfractaires.

Le déplacement des personnes, viols, vols, massacres, destruction des infrastructures et de l’environnement ainsi que les enrôlements d’enfants sont quelques conséquences néfastes liées au trafic illégal, à l’usage abusif et à la prolifération des armes légères et de petit calibre en RDC. Ce qui contribue à l’insécurité et l’instabilité politique et socio-économique du pays.

Après la promulgation de la loi, ajoute les députés nationaux, il ne restera plus qu’a l’exécutif de s’investir pour son application.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner