Goma : grève des infirmiers, des femmes enceintes vont se faire vacciner au Rwanda

La grève des infirmiers entamée depuis le mois de septembre dernier affecte principalement les femmes enceintes et les enfants à l’âge préscolaire. Ainsi, nombre de familles traversent la frontière pour bénéficier du vaccin dans des structures sanitaires rwandaises, rapporte radiookapi.net

Au Nord-Kivu, seuls des centres sanitaires de Mugunga, Kibumba et de Buyimba, situés dans la périphérie de la ville de Goma et pris en charge par une ONG internationale organisent actuellement les activités vaccinales de routine pour les femmes enceintes et les enfants. Ailleurs dans d’autres structures médicales, faute de la présence des infirmiers en grève depuis près de deux mois déjà, ces activités n’ont pas lieu. Ce qui contraint plusieurs femmes enceintes des localités frontalières d’aller au Rwanda voisin pour une meilleure prise en charge vaccinale avant et après l’accouchement. Information confirmée par le médecin inspecteur provincial du Nord-Kivu, le Docteur Dominique Bao. « Il y a des femmes qui quittent Goma, et qui vont au Rwanda pour se faire vacciner ou faire vacciner les enfants, parce qu’à Goma, elles ne savent où aller », a-t-il laissé entendre. Par ailleurs, les autorités sanitaires du Nord-Kivu redoutent aussi le risque de recrudescence de quelques épidémies, telles que la rougeole et la coqueluche dans les zones de turbulence de Mweso et de Birambizo, dans le territoire de Masisi.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires