Guerre de l'Est : « Il existe des preuves tangibles des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité »

Fosse commune à Kiwanja

Fosse commune à Kiwanja

Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a condamné lundi dans une résolution “les violences sexuelles et le recrutement d’enfants par des milices” dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). Adopté par consensus de ses 47 Etats membres à l’issue d’une session extraordinaire sur le conflit au Nord-Kivu, le texte ne mentionne pas les cas de torture et d’exécutions extrajudiciaires.

Il existe des preuves tangibles que des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité ont été commis” au Nord-Kivu, a déclaré au cours du débat le représentant de la France, qui avait demandé la convocation d’une session extraordinaire au nom de l’Union européenne, avec le soutien d’une quinzaine de pays membres du Conseil. Le viol ne doit pas être érigé en arme de guerre et les violences sexuelles ne doivent pas être considérées comme de simples dommages collatéraux”, a dénoncé l’ambassadeur de France. rnLe texte adopté lundi rappelle au gouvernement congolais qu’il est de sa responsabilité d’enquêter sur les violations des droits de l’homme et de traîner en justice leurs auteurs. rnPar ailleurs, le texte demande que sept experts, sur différents thèmes concernant les droits de l’homme, procèdent à un examen de la situation pour présenter leurs rapports lors de la prochaine session du Conseil, en mars 2009. rnSignalons enfin que les ONG de défense des droits de l’homme ont déploré que le Conseil ait rejeté leur demande de rétablir le mandat de Rapporteur spécial pour la RDC qu’il avait supprimé en mars dernier.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner