Bukavu : l’insécurité à son comble, 3 personnes abattues en 7 jours

Un quartier de Bukavu

Un quartier de Bukavu

Un agent de l’ONG IRC a été tué par balle la nuit de jeudi, à quelques mètres de chez lui, en plein centre ville de Bukavu. Cet assassinat porte à 3 le nombre de personnes tuées dans la ville en l’espace de 7 jours. La population est de plus en plus inquiète face l’insécurité grandissante, d’autant plus que ni les assassins, ni leurs mobiles ne sont connus. Les enquêtes sont en cours, selon la police, constate radiookapi.net

Pour le dernier cas en date, les assassins n’ont pas emporté grand-chose sur leur victime. L’homme avait 425 USD sur lui et d’autres effets personnels. Seuls ses deux téléphones portables n’ont pas été retrouvés, selon la police nationale congolaise, PNC. La victime travaillait pour l’ONG International Rescue Comitee.

Deux jours avant, c’est le corps d’un militaire de la force navale qui avait été retrouvé au bord du lac Kivu, à l’entrée de la ville de Bukavu. Pour cette victime, aucun papier n’a été trouvé sur lui, selon la police. En début de semaine, le corps d’un autre homme a été retrouvé au bassin de l’institut Alfajiri.

Selon le commandant ville de la PNC, tous ces assassinats sont commis dans des endroits écartés de la circulation. Selon la même source, ces cas tuerie sans vol ressemblent à des règlements de compte, ou à des cas ciblés. Le commandant de la PNC ville a déclaré que la police fait tout ce qui est en son pouvoir pour réduire ces cas de meurtre et d’insécurité.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires