Kinshasa : la baisse du taux du USD n'améliore pas le panier de la ménagère

Après la surchauffe observée ces derniers jours sur le marché de change, le dollar américain s’est changé à 550 Francs congolais au marché parallèle, depuis samedi dernier. Alors que quelques jours plutôt, le dollar avait franchi la barre des 800 FC, voire même plus. Cependant, sur le marché cette baisse ne se fait pas encore sentir. Les prix des biens et des services n’ont pas suivi le mouvement, constate radiookapi.net

Dans plusieurs boutiques et magasins de la place, la seule monnaie acceptée reste le dollar américain pour l’achat des produits de consommation courante. Face à cette situation, la population ne sait plus à quel saint se vouer.

Ce mardi, 1 dollar tourne autour de 550 Francs Congolais. Ceci après une hausse vertigineuse constatée sur le marché de change depuis le jeudi et vendredi de la semaine passée. En effet, dans la matinée de vendredi, 1 dollar américain équivalait à 850 Francs Congolais, ce qui a entraîné du coup la hausse de presque tous les produits sur le marché.

Selon la commission de crise créée par le gouvernement pour juguler la situation, la hausse du dollar trouve son origine dans la baisse des ressources issues de l’exportation du pétrole, du bois, ainsi que des produits miniers. Une baisse due à l’effondrement des prix des minerais sur les marchés mondiaux suite à la crise financière mondiale.

A cela s’ajoute, l’augmentation de la demande pour le renouvellement de stock, consolidé par la rétention spéculative et les phénomènes d’anticipation. Fort heureusement, depuis samedi dernier, après deux réunions organisées par la commission de crise, le Franc Congolais a commencé à reprendre du poil de la bête.

Et pourtant, quelques 3 jours avant, la dépréciation de la monnaie nationale s’est accélérée à un rythme inquiétant. Les prix de certains biens de consommation courante avait doublé voire triplé. Malheureusement, quoi que le taux de dollar soit revu à la baisse, les prix des biens de consommation courante ne suivent pas la régression du dollar. On peut se rendre compte de la situation en faisant un tour au grand marché de Kinshasa.

La flambée concerne presque tous les produits de première nécessité. Pour ne prendre que le cas d’une baguette de pain. Elle revenait à 100 Francs Congolais, mais se vend depuis vendredi dernier à 150 Francs Congolais. Un autre exemple concret, c’est celui du prix des cartes de communication. Elles se vendent toujours à 850 voire 1000 Francs Congolais pour une carte de recharge de 100 unités, aussi longtemps qu’actuellement 1 dollar américain équivaut à 550 Francs Congolais.

En outre, dans les grands magasins, sur l’avenue du commerce, la monnaie acceptée reste le dollar. Les commerçants ne souhaitent que vendre leurs produits en devise étrangère au détriment du Francs Congolais. Cette situation indigne les quelques acheteurs rencontrés sur l’avenue du commerce.

Il faut noter qu’en RDC, le prix de bien de consommation est souvent fixé en fonction du taux du dollar américain. Ce qui fait que, à chaque hausse du taux de dollar, le prix de presque tous les produits augmente. Mais, lorsqu’il y a baisse, les prix ne suivent pas. C’est ainsi que la population souhaite qu’à, chaque fois qu’il y a baisse du taux de dollar, qu’il y ait également réduction des prix des produits consommation courante.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner