Kalemie : les mines anti-personnelles et autres engins non explosés inquiètent

Des démineurs en formation

Des démineurs en formation

En marge du 10ème anniversaire de la convention d’Ottawa sur les mines antipersonnelles, les populations de Pweto et Kabalo ainsi que les humanitaires continuent à se faire du soucis. Et pour cause, la présence dans ces deux zones d’une importante quantité de mines anti-personnelles et autres engins non explosés. Deux ONGS internationales spécialisées dans le déminage s’activent aujourd’hui dans ces deux territoires, constate radiookapi.net

Le travail des ONG MAG et Dan Church Aid (DCA) est suivi de très près par UNMAC, l’agence onusienne spécialisée dans le déminage. C’est cette agence qui, le 25 février dernier, a accrédité les 3 grosses machines de l’ONG suédoise SRSA à Kabalo. SRSA est venue au secours du déminage manuel organisé depuis 3 ans par l’ONG danoise DCA.

Le partenariat entre DCA et SRSA avait déjà permis l’envoi, par cette dernière, de huit chiens démineurs. En trois ans de déminage manuel sur l’axe Kabalo-Kabumba, DCA a nettoyé une superficie estimée à 17 600 mètres carrés, selon Peter Ramazani,Officier national chargé des Opérations.

Au cours des deux premiers mois de cette année, le déminage manuel a permis de détruire 3 mines anti-personnelles ainsi que 40 engins non explosés, ajoute notre source. L’entrée en jeu, à partir de la deuxième quinzaine du mois de mars, des machines et des chiens démineurs va permettre d’accélérer le déminage.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner