Kinshasa : la classe politique congolaise réagit au discours de Sarkozy

Roger Lumbala

Roger Lumbala

Le discours du président français devant les deux chambres du parlement congolais est commenté par les parlementaires congolais, tant de la majorité que de l’opposition. Des thèmes aussi forts développés dans ce discours tels que la réconciliation, la reconstruction du Congo, l’obligation aux résultats pour les élus ou même la renaissance du Congo ont particulièrement retenu l’attention de la classe politique, rapporte radiookapi.net

Moments forts de l’adresse de Nicolas Sarkozy, c’est lorsqu’il a déclaré que l’intérêt de la France est de voir « un Congo fort, uni et debout ». L’heure du Congo doit sonner, a martelé Nicolas Sarkozy, et ce doit être l’heure de la réconciliation, de la reconstruction et de la renaissance. Nicolas Sarkozy a par ailleurs mis un accent particulier sur le fait que les élus ont l’obligation de rendre compte aux électeurs. C’est une des exigences, selon lui, de la démocratie.

Roger Lumbala, député de l’opposition, a loué les « conseils » prodigués par le président Sarkozy. Notamment, la considération qui devrait exister mutuellement entre le sommet de l’Etat et ceux qui sont en face de lui : « Sarkozy ne vient pas nous donner des leçons. Il vient nous donner des conseils. Nous les accueillons avec joie, et nous devons les mettre en pratique. Il avait demandé au chef de l’Etat d’avoir une capacité d’écoute et de respecter les autres, c’est-à-dire respecter la majorité et l’opposition. Dans un climat serein, nous pouvons faire un travail pour le développement de la RDC parce qu’il a ajouté que nous sommes un scandale géologique, nous avons tous les atouts et presque toutes les richesses, donc nous pouvons bien nous développer, à condition de mettre de l’organisation au centre de toute activité »

Du coté de la majorité parlementaire, le discours du président français a été également applaudi. Mais, en ce qui concerne le volet justice du message de Sarkozy, Luete Katembo, premier vice-président du groupe parlementaire du Palu (Parti lumumbiste réunifié) pense que ce message est destiné, pas seulement à la majorité, mais à tous les Congolais, sans exception. « Le discours de Sarkozy était sincère. Il n’a dit que la réalité. Pour ce qui est de la justice, elle était détruite par le régime que nous avions. Nous sommes en train de réformer la justice afin qu’il y ait une justice capable de donner la paix à notre pays. Le message est interpellateur à tous les Congolais, non seulement au Palu parce que ce ne sont pas les magistrats du Palu qui sont en poste. Les magistrats sont de la République démocratique du Congo. Le discours interpelle tout Congolais ».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner