Kinshasa : dépréciation du franc congolais, première intervention de la Banque centrale sur le marché de change

Logo Banque Centrale du Congo

Logo Banque Centrale du Congo

La Banque centrale du Congo est intervenue pour la première fois sur le marché du change en vendant des devises aux banques commerciales. Seuls près de six millions de dollars américains ont été achetés par ces banques au taux de 835 FC pour un dollar américain, rapporte radiookapi.net

La Banque centrale du Congo tient à récupérer près de 67 milliards des francs congolais auprès des banques commerciales.

Déo Mutombo, chargé de la direction des échanges à la Banque centrale du Congo, pense que le comportement des banques contraste avec ce qu’il constate sur le marché : “On sait qu’il y a une surchauffe, il y a une pression sur le taux de change et une abondance des francs congolais. Maintenant les banques commerciales nous disent que les billets de francs congolais se sont raréfiés sur le marché alors que le taux de change ne baisse pas”.

Qu’est ce qui va se passer? Le gouvernement va-t-il prendre une décision politique ou elle va laisser pourrir la situation? A cette question, M. Mutombo répond : ” La Banque centrale du Congo se plie à la loi de l’offre et de la demande, donc c’est le marché. Nous avons offert dix millions de dollars, les banques en ont pris à peine six millions. Nous estimons que le marché n’est pas tellement demandeur de francs congolais et peut-être que la hausse à laquelle nous avons assisté ces derniers temps n’était que spéculative. Attendons 48 heures, quand les banques vont ramasser les 4 milliars neuf cents, nous verrons une autre situation sur le marché”

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner