Kibati : leur ration reduite de moitié, les déplacés peinent à survivre

Dans le camp des déplacés de Kibati

Dans le camp des déplacés de Kibati

La plupart des déplacés du camp de Kibati, à 11 kilomètres au Nord de Goma., passent la nuit sous des bâches trouées. D’autre part, leur ration a été réduite de moitié il y a près de 3 mois. Par conséquent, des cas de malnutrition sont enregistrés chez les enfants vivants dans ces camps. A Mugunga, un marché de fortune a même été créé par les déplacés, note radiookapi.net

Au camp de Kibati que radiookapi.net a visité, des enfants de déplacés jouent dans la cours. A quelques mètres de là, un déplacé, très abattu, nous brosse la situation du camp : « Nous qui sommes arrivés les tout premiers ici pour débuter ce camp de déplacés, on ne nous a pas encore donné une bâche pour remplacer l’autre, usagée. C’est trop grave. Quand il pleut, ça suinte. La ration qu’on nous amène est beaucoup plus insignifiante. Car, auparavant, on nous donnait 12 kilos par famille et à présent on a réduit de moitié. C’est pourquoi la situation est devenue plus grave, plus difficile. Pour le moment, c’est la malnutrition. Car nouer les deux bouts du mois c’est devenu très, très difficile. »rn rnLa situation est similaire au camp de Mugunga, situé à quelques kilomètres de Kibati. Là, un marché tenu par les déplacés a même vu le jour en plein camp. Il s’agit du seul moyen pour eux de survivre, la ration distribuée étant insignifiante. Cette situation a déjà des conséquences. Plusieurs enfants vivant dans ces camps sont malnutris et nécessitent une aide d’urgence.

Au programme alimentaire mondial, Pam, on explique que la diminution de moitié de la ration mensuelle est due au fait que la situation de ces déplacés semble être meilleure qu’avant.
De son coté, le HCR, fournisseur des bâches, affirme avoir déjà entamé le recensement des plus nécessiteux. Il rassure que cette situation sera résolue dans les tous prochains jours.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner