Goma : les Maï-Maï Kifua Fua regagnent la brousse pour combattre les FDLR

Arrivée des Maï-Maï à Kisangani

Arrivée des Maï-Maï à Kisangani

Les éléments de l’ex-mouvement Maï-Maï Kifua Fua viennent de regagner la brousse. Ils attendaient le processus d’intégration à Hombo. Selon les responsables de cet ex-mouvement, ils se proposent de voler au secours des populations en débandade, restées sans défense et en proie des attaques des combattants hutus rwandais, FDLR, rapporte radiookapi.net

Ces deux brigades des éléments Kifuafua attendaient le processus d’intégration rapide. Ils ont regagné leur fief hier mercredi pour faire face à la montée de la criminalité des FDLR. D’après les responsables des Maï-Maï Kifua Fua, cette décision fait suite aux attaques des FDLR le week-end dernier dans la localité de Walowa Luanda, au village Busurungi. Une attaque qui a coûté la vie à plusieurs dizaines de personnes et fait de nombreux blessés parmi les civils.

Bikoyi Mukongo dit Ascof, coordonnateur de la direction politique de l’ex mouvement Maï-Maï Kifuafua en séjour à Goma, explique : « A partir d’hier soir, j’ai autorisé à mes gens de rentrer dans leurs positions pour défendre la population qui est tuée par les FDLR. Nous n’avons pas de raison de fuir la population lorsqu’elle est attaquée ! Nous avons pris les armes pour défendre la population de notre pays. »

Entre-temps, les responsables administratifs au niveau de Walikale viennent d’envoyer une mission à Hombo pour évaluer la situation des déplacés. Ceux-ci continuent à fuir les exactions des FDLR à Busirungi.

Les responsables militaires en charge des opérations contre les FDLR sont restés injoignables.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner