Walikale : des populations toujours en brousse, par peur des FDLR

Les déplacés au Nord-Kivu

Les déplacés au Nord-Kivu

Dans le groupement d’Ikobo, à 200 kilomètres au nord de Goma, en territoire de Walikale, les populations de localités de Bushangila, Lushoa, et Mashuta, vivent toujours dans le forêt où elles se sont retranchées depuis l’incendie criminel de leurs villages en février dernier. Selon le chef de localité de Kalehe en fuite à Kanyabayonga, ces populations sont sans assistance depuis les récents événements, à cause de l’inaccessibilité de ces localités, rapporte radiookapi.net

Pour leur part, les responsables coutumiers demandent aux autorités congolaises des mesures urgentes pour sauver ces milliers de familles perdues dans les hautes montagnes de Walikale. C’est du moins le sens du cri d’appel du chef de localité de Kalehe, Mbolire Minubo joint au téléphone : « Aujourd’hui, les populations vivent dans brousse. Elles souffrent. Elles sont à la merci de toutes les intempéries. Elles n’ont pas de bâches et sont sans assistance. Personne n’est rentré jusqu’à ce jour, car toutes les habitations, ont été incendiées.Ca, je vous l’avais dit, il n’y a personne qui peut rentrer là où il n’y a pas de maisons. Nous demandons aux autorités compétentes de rétablir aussitôt que possible la sécurité dans notre secteur. Ceci permettra le retour des populations et la reprise de leurs activités agricoles normales. A Bushalinga, à Mashuta, il n’y a pas de soldats FARDC. Les FARDC restent seulement à Buleusa et Rusamambo, et les effectifs de ces soldats ne suffisent pas pour contrôler tout le secteur »

Les autorités de la province n’ont pas souhaité s’exprimer à ce sujet.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner