RDC : le tabac de plus en plus consommé par les jeunes, les médecins expriment leurs inquiétudes

La cigarette, la forme la plus dangereuse du tabc

La cigarette, la forme la plus dangereuse du tabc

Le 31 mai de chaque année, la communauté internationale célèbre la journée sans tabac. A Kinshasa, le ministère de la Santé a choisi de commémorer la 20e Journée mondiale sans tabac ce samedi 30 mai, le dimanche étant une journée fériée. Elle est placée sous le thème : « Les mises en garde contre les dangers du tabac pour la santé ». D’après les études réalisées dans certains pays développés, le tabac compte parmi les premières causes de mortalité. En République Démocratique du Congo, les médecins sont inquiets et craignent que dans les années à venir, le pays n’ait une vieille population malade, du fait de la consommation du tabac par les jeunes, rapporte radiookapi.net

La crainte de médecins repose sur des enquêtes indépendantes. Celles-ci révèlent, e effet, que le tabac est de plus en plus consommé par la population congolaise jeune, surtout dans sa forme de cigarette. Or, selon le Docteur Engumba Ntela, cette forme du tabac est la plus dangereuse avec sa nicotine et ses dérivés. Le médecin explique : « La nicotine en soi, c’est quelque chose qui représente une drogue qui provoque la production de certaines substances dans le cerveau et ces substances là peuvent entraîner de l’euphorie, une sensation apparente de bien-être, mais qui, à la longue, va aboutir à une dépendance. Et la personne devient quasiment prisonnière de la nicotine. Par rapport aux autres dérivés qui accompagnent la nicotine de la cigarette, ils sont très, très dangereux, notamment, par rapport au cœur et par rapport aux vaisseaux. Ce qui explique la mortalité cardio-vasculaire, et le tout peut aboutir par une atteinte des reins qui conduit à l’insuffisance rénale. »

En plus de la mortalité cardio-vasculaire, le tabac peut également être à la base des insuffisances respiratoires chroniques et des maladies pulmonaires chroniques, dont le cancer des poumons. Et, en rapport avec la journée, une manifestation est prévue samedi matin à Kinshasa, au Collège Boboto, au centre ville, sous la supervision du ministère de la Santé.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner