Walikale : plus de 8000 nouveaux déplacés affluent à Oninga, la situation humanitaire reste précaire

Camps de déplacés dans le Nord-Kivu

Camps de déplacés dans le Nord-Kivu

La situation sécuritaire et humanitaire reste précaire à Oninga, en groupement Usala, à plus de 300 kilomètres au nord-ouest de Goma. Cette localité enregistre actuellement plus de 15 mille déplacés depuis le mois mars dernier, selon le chef de groupement Usala qui revient de ce secteur. Ces déplacés et les familles d’accueil sont sans assistance en vivres, et vivent dans l’insécurité, rapporte radiookapi.net

La dernière vague des déplacés a été enregistrée vers la fin du mois de mai dernier, affirme Monsieur Eliba Omba, le mwami de groupement Usala. Au moins 8000 nouveaux déplacés sont arrivés pendant ce temps en provenance de la localité de Balobe en groupement Opienge territoire de Bafwasende, en Province Orientale. C’est dans le parc national de la Maiko. Ces habitants ont fui, selon cette source, les affrontements qui ont opposé les FARDC aux Mai-Mai Simba dans ce secteur durant la deuxième quinzaine du mois de mai. A Oninga, ces nouveaux déplacés se sont ajoutés à environ 7000 autres venus, depuis le mois de mars, du secteur de Kasugho en territoire de Lubero. Ces derniers avaient fui les opérations contre les FDLR dans leurs villages.

La cité de Oninga reste enclavée à plus de 10 jours de marche du chef lieu du territoire de Walikale. Aucune position militaire dans le secteur, et les combattants FDLR rodent autour de cette localité dans les carrières minières. L’OMS a fait un don de 200 kilos de médicaments à ces déplacés le 22 mai dernier mais ces derniers demandent toujours une assistance en vivres et non vivres, affirme la même source.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner