Goma : les enfants de Minova, 2 ans d’errance et de privation suite à la guerre

Enfant dans un camp de déplacés de guerre

Enfant dans un camp de déplacés de guerre

Ce mardi 16 juin, on célèbre la journée de l’enfant africain. Le thème retenu en RDC est : « investir dans les droits de nos enfants pour un avenir radieux du Congo » Cependant, à Minova, contrée charnière entre le Nord et le Sud Kivu, à 50 kilomètres au Sud Kivu, cette journée est commémorée de manière particulière. Ici, beaucoup d’enfants n’ont connu, depuis deux années consécutives, que déplacements et errances à cause des conflits armés à répétition dans la région. Aujourd’hui, ils tentent de reprendre la vie normale, a constaté radiookapi.net

Les enfants qui viennent de participer aux manifestations organisées à Minova, proviennent de 4 sites différents des déplacés : Minova, Kalehe au Sud Kivu et Bweremana et Ishasha au Nord Kivu. Selon les encadreurs de ces enfants, on estime à 3000 le nombre des enfants déplacés dans ces sites. Les uns viennent de passer deux ans, les autres trois ans d’errance et de déplacement, depuis qu’ils ont quitté leurs villages, à Masisi, Walikale, une partie du nord ouest de Kalehe. Ces enfants disent avoir interrompu leurs études, depuis leur arrivée dans ce lieu d’exil, suite à la pauvreté de leurs parents. Certains deviennent des mendiants. Une trentaine d’entre eux sont portés disparus depuis une année. World Vision a ouvert quelques espaces pour enfants dans ces sites. Quelques uns sont encadrés en alphabétisation et apprentissage de métiers. Mais ces enfants déplacés dans le secteur de Minova attendent impatiemment le retour de la sécurité dans leurs milieux d’origine, pour y retourner et reprendre leur vie normale.
Des manifestations ont lieu aussi à Bukavu pour célébrer cette journée. L’ONG BVES par exemple qui s’occupe des enfants en situation difficile réunit ce jour plus de 4 00 ex- enfants de rue et près de 200 autres sortis des groupes armés. Ces derniers célèbrent cette journée autour du thème : « Construisons la paix pour un avenir meilleur ».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner