Goma : prévenir les conflits fonciers avant le retour des réfugiés et des déplacés

Population déplacée au Nord Kivu

Population déplacée au Nord Kivu

Les conflits fonciers sont au cœur des violences dans les deux provinces du Kivu. C’est pour prévenir ces conflits que s’est tenue, à Goma, une conférence atelier. Ce forum a réuni des délégués du gouvernement central, des gouvernements provinciaux de deux Kivu ainsi que des membres des ONG. L’objet de cette conférence était de réfléchir sur les actions à entreprendre pour éviter ces conflits lors des prochains retours dans leurs contrées d’origine des réfugiés et des déplacés, rapporte radiookapi.net

Les travaux de cette conférence atelier ont duré deux jours, du 2 au 3 juillet, à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Les participants ont unanimement reconnu que les problèmes fonciers constituent au Nord-Kivu, notamment, une source des conflits entre les communautés. Les chefs coutumiers de la province présents également à ce forum ont confirmé cette assertion. Et comme mesures préventives, les participants ont formulé un certain nombre de recommandations. Il faudra, notamment, procéder à l’identification des communautés et des personnes qui doivent retourner, créer des centres d’accueil pour ces personnes, promouvoir une gestion responsable et rationnelle des terres, et éviter toute discrimination entre les groupes vulnérables dans la distribution des logements.

« Avant le retour des déplacés et des réfugiés dans leurs milieux d’origine, [il était nécessaire] de faire des contacts et d’échanger des idées, pour éviter que, quand on va déclencher l’opération, il n’y ait des conflit », a déclaré le Mwami Nicolas Kalinda, de la chefferie Bahunde dans le Masisi. « C’est pour prévenir, en fait, les différents problèmes qui peuvent surgir. Je pense que leur retour ne va pas tellement poser des problèmes », a-t-il insisté.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner