Lubero : encore un afflux de déplacés depuis vendredi à Miriki

Les déplacés au Nord-Kivu

Les déplacés au Nord-Kivu

De nouveaux déplacés arrivent en masse depuis vendredi à Miriki, environ 200 kilomètres au nord de Goma, en territoire de Lubero. Selon des sources administratives de cette localité, ces déplacés viennent du secteur Ikobo/Rusambo, zone charnière comprise entre Lubero et Walikale, rapporte radiookapi.net

Au moins 200 ménages de ces nouveaux déplacés ont été recensés. D’autres continuaient d’arriver ce samedi matin, selon les mêmes sources. Les villages de provenance sont, notamment, Bikenge, Mosuta, Kalehe, Buleusa, Kilamba, Mukeberwa, Kanune et Bushalingwa, dans le groupement Ikobo, en territoire de Walikale. C’est en raison des opérations Kimia II contre les FDLR que ces nouveaux déplacés fuient leurs villages. D’après les sources, c’est à la demande des FARDC que ces personnes effectuent le déplacement. Mais, juste au moment de leur départ, les FDLR sont venus et ont mis le feu dans plus de 6 villages, créant ainsi la panique parmi les populations locales.

A Miriki, les nouveaux venus sont reçus dans des familles d’accueil, et d’autres vont se mettre à l’abri des intempéries dans des écoles et églises de la place. Pour le comité local des déplacés, 1 000 nouvelles familles de déplacées sont ainsi s’ajouter gonflant les rangs des personnes sans assistance jusqu’ici.

La cellule de communication des opérations Kimia II à Goma dit n’avoir pas encore des précisions sur ces informations. Elle promet de les vérifier sous peu.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner