Nord Kivu: l’accès humanitaire sérieusement compromis par l’insécurité, selon Ocha

Enfants dans un camp des déplacés au Nord-Kivu

Enfants dans un camp des déplacés au Nord-Kivu

De plus en plus d’attaques contre les humanitaires sont signalées ces dernières semaines au Nord Kivu, rendant encore plus difficile la distribution de l’aide nécessaire pour la survie des nécessiteux. Cette situation a été dénoncée mardi dans un communiqué du Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies, Ocha, rapporte radiookapi.net

«En diminuant notre accès aux endroits touchés, ceux qui en sont responsables contribuent à la souffrance des millions de personnes vulnérables. Malheureusement, ils ne sont presque jamais traduits en justice», a déclaré John Holmes, secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence. rnLes attaques contre les humanitaires, tels que meurtres, enlèvements, ainsi que les vols de véhicules et d’autres biens, ont augmenté drastiquement au Nord Kivu, indique le même communiqué. De janvier 2009 à nos jours, un total de 108 attaques contre les humanitaires a été enregistré dans la province, contre 105 attaques durant toute l’année 2008. La tendance a augmenté ces dernières semaines, avec sept incidents signalés la semaine passée dans les territoires de Lubero, Masisi, Rutshuru et Walikale, selon le même commnuniqué. La plupart des attaques ont lieu sur les routes, loin des zones de combat, d’où la difficulté pour les humanitaires de les éviter.
«Je conseille vivement aux autorités du Nord-Kivu de lancer de sérieuses enquêtes sur chaque incident que nous signalons», a déclaré Dieudonné Bamouni, adjoint du chef du bureau de Ocha en RDC. «L’impunité actuelle doit cesser», a-t-il ajouté.

Sur les 105 attaques contre les humanitaires signalées en 2008, moins de dix ont fait l’objet d’enquêtes formelles de la police. Moins d’attaques encore ont abouti à des actions judiciaires, précise le communiqué.
La province de Nord Kivu héberge actuellement près de 980 000 personnes déplacées internes, plus que n’importe quelle autre province de la RDC. Malgré l’insécurité persistante qui a conduit à la mort sept humanitaires de janvier 2008 à ce jour, les agences des Nations unies et plus de 70 organisations non gouvernementales opèrent dans cette province. Elles distribuent de l’aide estimée à plus de 250 million$ US sur la base de besoins humanitaires. On estime que les acteurs humanitaires opérant dans la province sont capables, à ce jour, d’aider au moins 70% des bénéficiaires ciblés, souligne le communiqué d’Ocha.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner