Matadi : évaluation de l’opération Kimia 2, les chefs militaires de la CEPGL signent un communiqué conjoint

Chefs d'état-major généraux G. Niyombare de Burundi, J. Kabarebe de Rwanda et D. Etumba de la RDC

Chefs d'état-major généraux G. Niyombare de Burundi, J. Kabarebe de Rwanda et D. Etumba de la RDC

La deuxième session d’évaluation de l’opération Kimia 2 s’est achevée hier mardi, tard dans la soirée à Matadi dans le Bas Congo. Un communiqué conjoint a été signé par les trois chefs d’état-major généraux des armées de la RDC, du Rwanda et du Burundi, en présence du commandant des casques bleus de la Monuc, rapporte radiookapi.net

Maintenir le rythme des opérations en vue de la réussite de l’opération Amani Leo, mettre en place un monitoring conjoint sur le terrain et un mécanisme d’échange d’informations entre les services des renseignement du Rwanda, du Burundi et de la RDC sont les quelques recommandations qui ressortent du communiqué conjoint signé hier mardi à Matadi par James Kabarebe, chef d’état-major général de l’armée rwandaise, Godefroid Niyombare, chef d’état-major général du Burundi ainsi que par le lieutenant général Didier Etumba, chef d’état-major général des FARDC.

Dans ce document de 6 pages, les participants à cette rencontre ont également convenu d’intensifier la sensibilisation de la population afin qu’elle se désolidarise des éléments résiduels des FDLR. Le communiqué prévoit aussi d’organiser des rencontres régulières à tous les échelons de commandement pour échanger les renseignements et les informations dans le cadre des opérations.
De son côté, le chef d’état-major général de l’armé rwandaise a encouragé les FARDC et la Monuc à poursuivre la traque des FDLR restants, en vue de leur éradication. Le Chef d’état général major du Burundi a lui aussi préconisé l’intensification des échanges de renseignements pour démanteler ces bandits armés afin de mieux sécuriser la frontière commune.
Babacar Gaye, commandant des forces de la Monuc, a pour sa part souhaité que les experts des états majors de FARDC et des forces de défense du Rwanda se réunissent régulièrement en vue d’harmoniser leurs points de vue et d’atteindre les objectifs fixés.
Enfin le chef d’état-major général des FARDC a rassuré ses hôtes que les FARDC vont poursuivre sans relâche les opérations jusqu’à l’éradication de FDLR. Il faut que noter la prochaine tripartite d’évaluation se tiendra à Kisangani, en date du 15 avril 2010.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (81)
RDC (75)
Elections (73)
élection (61)
FARDC (52)
Beni (45)
Monusco (39)
ADF (33)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (22)
Linafoot (19)
Mazembe (18)